Déchets: tri pas nécessaire pour les foyers infectés

SuisseDans les ménages où vivent des personnes malades ou en quarantaine, la séparation des déchets ne sert à rien.

Pour éviter tout rassemblement, les déchets ne devraient être amenés aux points de collecte qu'en cas d'absolue nécessité.

Pour éviter tout rassemblement, les déchets ne devraient être amenés aux points de collecte qu'en cas d'absolue nécessité. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le ramassage des ordures continue de bien fonctionner en Suisse malgré la pandémie. Le tri des déchets n'est en revanche plus nécessaire pour les personnes ou les foyers infectés.

Pour l'instant, seule la ville de Bienne a suspendu son ramassage de déchets recyclables comme le papier ou le verre jusqu'à nouvel ordre. Il s'agit pour cette ville de continuer de pouvoir concentrer ses forces pour assurer à long terme le ramassage des ordures et des déchets verts.

En ville de Fribourg par exemple, le personnel a noté une augmentation des déchets PET, verre et alu dans les points de récolte dans les quartiers, a expliqué à Keystone-ATS Delphine Marbach, porte-parole de la ville.

Ramassage plus rapide

Le ramassage s'effectue lui «plus rapidement que d'habitude, en raison de la réduction du trafic et du volume de papier à récolter». La situation s'explique par l'essor du télétravail, la fermeture des administrations, magasins et restaurants depuis l'éclatement de la crise sanitaire.

A Genève, il est demandé à la population de ne pas se débarrasser de ses déchets encombrants et de ses déchets de jardin tandis qu'un groupe de travail se réunit régulièrement pour faire le point.

Dans le canton de Vaud, le Conseil d'Etat préconise l'ouverture des déchetteries, mais certaines communes les ont fermées. Dans tous les cas, elles ne devraient être fréquentées qu'en cas de stricte nécessité avec un système d'accès au compte-goutte.

Précautions

De son côté, l'Office fédéral de l'environnement et PET Recycling Suisse égrène quelques recommandations pour exclure tout risque d'infection. Car selon les connaissances actuelles, le coronavirus peut rester actif sur des matériaux à surfaces lisses dans des conditions idéales.

Dans les ménages où vivent des personnes malades ou en quarantaine, la séparation des déchets ne sert à rien: ceux-ci peuvent donc tous être jetés dans les mêmes poubelles.

Pour éviter tout rassemblement, les déchets ne devraient être amenés aux points de collecte qu'en cas d'absolue nécessité. Les contenants qui ne recèlent aucun résidu de nourriture ou de boisson périssable devraient être gardés temporairement à la maison, si possible. (ats/nxp)

Créé: 25.03.2020, 13h17

Articles en relation

Près de 3000 nouveaux points de collecte PET

Suisse L'organisation Pet-Recycling Suisse a installé près de 3000 nouvelles poubelles de PET en 2019. Elle compte disposer de 54'000 points de collecte au total à moyen terme. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.