Passer au contenu principal

Après leur défaite, les Verts repartent au combat

Le 27 novembre, les Suisses voteront sur la possibilité de tirer la prise des centrales après quarante-cinq ans d’exploitation.

La centrale nucléaire de Mühleberg à Berne.
La centrale nucléaire de Mühleberg à Berne.
Gérald Bosshard

Les écologistes n’auront pas le temps de reprendre leur souffle. A peine ont-ils terminé, et perdu, la bataille sur l’économie verte qu’ils se relancent dans le combat pour la fermeture de nos centrales nucléaires. Cette deuxième initiative, qu’ils ont lancée après l’accident de Fukushima en 2011, est soumise au peuple le 27 novembre. Son but: limiter la durée d’exploitation de nos installations à quarante-cinq ans. Les Verts, qui sont sortis affaiblis des dernières élections fédérales, doivent miser sur le peuple pour faire avancer leurs idées. Sur ce front, ils ont essuyé un revers le week-end dernier. Comment remobiliser les troupes? «Notre score de dimanche est honorable, relativise la conseillère nationale Lisa Mazzone (GE). Nous avons obtenu un soutien qui dépasse notre base et même celle de la gauche. J’espère que nous gagnerons mais, quoi qu’il arrive, cela n’affaiblira pas nos convictions.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.