Passer au contenu principal

Les salades, aussi, aiment le cocooning

Basé sur l’hydroponie, le projet de Swissponic compte aussi apporter une solution pour nourrir la planète.

Filomena Nina Ribi, biologiste chez Swissponic.
Filomena Nina Ribi, biologiste chez Swissponic.
Philippe Maeder
Installation de culture hors-sol à domicile. Côté feuilles.
Installation de culture hors-sol à domicile. Côté feuilles.
Philippe Maeder
L'équipe de la start-up Swissponic. De g.à droite, Maurizio Mariotti-Nesurini, Patrick Rota, Filomena Nina Ribi, Rolf Endriss, Christian Anselmi.
L'équipe de la start-up Swissponic. De g.à droite, Maurizio Mariotti-Nesurini, Patrick Rota, Filomena Nina Ribi, Rolf Endriss, Christian Anselmi.
Philippe Maeder
1 / 6

La feuille blanche n’a impressionné aucun des six chevaliers d’un potager magique, qui défie à la fois les saisons, les climats, les pesticides, les déchets, les impacts climatologiques et le gaspillage. Il y a trois ans, dans leur bureau emprunté à d’autres activités dans la zone industrielle de Bellinzone, ils sont partis de rien. Pas d’expérience aboutie, pas de littérature scientifique, donc pas de recul sur la viabilité de ce jardin hors sol – à cocooner chez soi grâce une application informatique gérant les flux d’eau et de lumière.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.