Passer au contenu principal

Ce tourisme valaisan qui mise sur le silence et le beau

Saint-Martin a cru à un agritourisme doux avant que l'étiquette "durable" ne soit à la mode. L'esprit d'Ossona trouve des relais audacieux dans le val d'Hérens.

Une source alimente ces cuvettes naturelles où il fait bon se tremper.
Une source alimente ces cuvettes naturelles où il fait bon se tremper.
Odile Meylan
Direction La Luette, pour explorer les atouts de la région: «un paysage intact, le silence, la beauté, la qualité de vie».
Direction La Luette, pour explorer les atouts de la région: «un paysage intact, le silence, la beauté, la qualité de vie».
Odile Meylan
rénovés avec soin par le berger Jean-Yves Zermatten. Une nouvelle offre qui plaît à un public de niche.
rénovés avec soin par le berger Jean-Yves Zermatten. Une nouvelle offre qui plaît à un public de niche.
Odile Meylan
1 / 3

«Ossone, ses grands noyers ronds, ses pruniers, ses cerisiers et la vigne, cette centaine de ceps qui portaient des raisins mûrs couleur de cuivre.» L’écrivain Maurice Zermatten a grandi à Ossona quand le hameau abritait encore une école. Dans plusieurs de ses livres, il évoque le plateau ensoleillé béni des dieux, sur le versant sud du val d’Hérens. Un «paysage ouvert» devant lequel le poète valaisan se sentait «confondu avec le monde».

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.