La demande de révision de François Légeret est refusée

VaudLe Tribunal fédéral a débouté ce vendredi le Veveysan qui purge une condamnation à vie pour avoir tué trois personnes en 2005.

Le tribunal fédéral a validé le refus de révision prononcé par la justice vaudoise en avril 2017.

Le tribunal fédéral a validé le refus de révision prononcé par la justice vaudoise en avril 2017. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le Tribunal fédéral a rejeté les demandes de révision et de récusation de François Légeret. Le Veveysan, condamné à vie pour avoir tué trois personnes en 2005, recourait contre le refus essuyé devant la justice vaudoise en avril 2017.

Dans un arrêt publié vendredi, la cour fédérale rejette l'argumentation du recourant selon laquelle les juges vaudois n'auraient pas suffisamment tenu compte des révélations du livre «L'affaire Légeret, un assassin imaginaire» paru en 2016. Dans cette enquête, le fils de la boulangère - qui affirme avoir servi deux des victimes après la date de leur mort - indiquait que sa mère ne souffrait pas de troubles de la mémoire et ne pouvait donc pas s'être trompée.

Les juges fédéraux se rallient à l'avis des juges vaudois selon lequel l'appréciation de la mémoire de la boulangère n'a joué qu'un rôle subsidiaire dans le procès de 2010. A l'époque, la justice avait d'ailleurs écarté d'éventuels troubles de la mémoire pour ne retenir qu'une simple confusion de date.

Relevés téléphoniques

Pour déterminer la date des meurtres, les juges s'étaient bien davantage fondés sur les relevés téléphoniques. Ces derniers montraient qu'aucune communication n'avait été établie avec la villa de la famille Légeret dès le 23 décembre 2005 en fin d'après-midi.

Lors de l'examen de la demande de révision en 2017, les juges vaudois pouvaient donc considérer à juste titre que le témoignage du fils de la boulangère ne pouvait pas ébranler les faits fondant la condamnation de 2010. De même, le Tribunal fédéral a écarté la demande de récusation faute de motivation suffisante.

François Légeret a été condamné à la prison à vie pour le meurtre le 24 décembre 2005 de sa mère, d'une amie de celle-ci et de sa soeur, dont le corps n'a jamais été retrouvé. Le condamné a toujours clamé son innocence. Ses nombreuses demandes en révision ont été rejetées jusqu'à présent. (arrêt 6B_713/2017 du 8 octobre 2018) (ats/nxp)

Créé: 12.10.2018, 12h00

Articles en relation

Visitez la villa des Légeret, qui est à vendre

Vevey La maison de maître avec vue sur le lac où a eu lieu un triple homicide en 2005 est sur le marché pour un prix dérisoire par rapport à ses prestations, nous apprend «20 Minutes». Plus...

François Légeret gagne un recours

Tribunal fédéral Condamné à la prison à vie en 2010 pour un triple homicide, François Légeret pourra récupérer certains de ses avoirs. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.