Les demandes d'asile ont augmenté de 66% en 2015

SuisseLes requérants viennent principalement d'Erythrée et d'Afghanistan.

Les causes premières de l'afflux de requérants en Europe l'année dernière sont les conflits armés.

Les causes premières de l'afflux de requérants en Europe l'année dernière sont les conflits armés.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Suisse a reçu 39'523 demandes d'asile en 2015, contre 23'765 l'année précédente. Il s'agit d'une augmentation de 66%. Les principaux pays de provenance des requérants ont été l'Erythrée et l'Afghanistan.

Près de 10'000 Erythréens (9966) ont déposé une demande d'asile ainsi que 7831 Afghans, selon un communiqué publié jeudi par le Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM). En troisième place, les Syriens ont été 4745 à demander l'asile auprès de la Confédération.

Conflits armés en cause

D'après le SEM, les causes premières de l'afflux de requérants en Europe l'année dernière sont les conflits armés qui sévissent de manière ininterrompue en Syrie et en Irak, et la situation difficile que connaissent les pays de premier accueil ou de transit.

«Si la Suisse n«a pas figuré parmi les pays de destination privilégiés des fugitifs qui ont emprunté la route des Balkans pour se rendre en Europe, elle n«en est pas moins restée un objectif important pour les migrants qui ont utilisé l'itinéraire migratoire par la Méditerranée centrale», écrit le SEM.

La part des demandes déposées en Suisse par rapport à celles enregistrées en Europe a baissé de 3,8 % à 3%. «Il s«agit de la proportion le plus basse depuis 1998», selon le Secrétariat d'Etat aux migrations. (ats/24 heures)

Créé: 28.01.2016, 11h49

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.