Démission du vice-président de La Poste

Suisse Conséquence du scandale CarPostal, le vice-président du conseil d'administration du géant jaune Adriano Vassalli a annoncé son départ samedi.

La Poste est dans la tourmente depuis les révélations d'irrégularités comptables.

La Poste est dans la tourmente depuis les révélations d'irrégularités comptables.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le vice-président du conseil d'administration de La Poste Adriano Vassalli a annoncé samedi dans un communiqué sa démission pour le 26 juin prochain, date de l'assemblée générale du géant jaune. Cela facilitera un nouveau départ de La Poste, a commenté le DETEC.

Différents reproches

Adriano Vassalli, 64 ans, est le membre responsable du comité d'audit, des risques et de la conformité. Dans son communiqué, il indique avoir essuyé différents reproches ces derniers temps. A ce propos, il écrit n'avoir commis aucune violation de ses devoirs, ni reçu la fameuse note du 21 août 2013.

Dans cette note, l'organe de révision interne de la Poste soulignait la problématique des coûts comptabilisés par CarPostal aux dépens du trafic financé par la manne publique. Les destinataires de cette missive étaient entre autres le président du conseil d'administration Peter Hasler et la directrice Susanne Ruoff.

La Poste a pris acte de cette démission, a indiqué à Keystone-ATS son porte-parole François Furer. Le conseil d'administration discutera ces prochaines semaines de la suite des opérations.

Le Département fédéral des transports (DETEC) a également indiqué avoir pris connaissance de cette décision et estimé que cela «contribue à faciliter un nouveau départ».

«Beaucoup à faire»

«Il y aura beaucoup à faire ces prochains mois à La Poste au niveau des mesures personnelles et opérationnelles», a commenté la porte-parole Annetta Bundi. Il faudra «un changement de culture», afin de renforcer la confiance dans La Poste et le service public, a-t-elle ajouté.

La constitution de caisses noires a permis pendant des années à CarPostal d'encaisser illégalement des subventions. La directrice de La Poste Susanne Ruoff a démissionné dimanche dernier, peu avant la publication lundi des résultats de l'enquête des experts. Lundi, c'est l'ensemble de la direction de CarPostal qui a été remerciée.

Le Conseil fédéral a quant à lui annoncé n'accorder qu'une décharge restreinte au conseil d'administration de la Poste pour l'exercice 2017. Il a ordonné un audit externe de la gouvernance des entreprises liées à la Confédération. (ats/nxp)

Créé: 16.06.2018, 20h37

Articles en relation

Le rapport sur CarPostal fait grincer des dents

Suisse Le vice-président de La Poste, Adriano Vassalli, est accusé de «manquement considérable». Il se dit prêt à aller en justice pour défendre son honneur. Plus...

Après le scandale CarPostal, Urs Schwaller se confie

Le président du conseil d’administration de La Poste, Urs Schwaller, s'est exprimé après la suspension de la direction. Plus...

CarPostal: le patron d'une banque démissionne

Argovie L'ex-responsable des finances de La Poste, patron actuel de la Banque cantonale d'Argovie, a annoncé qu'il se retirait de ses fonctions. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.