Un détenu évadé à Zoug a été repris au Brésil

SuisseLa justice soupçonne cet homme qui s'était évadé en 2010 de trafic de drogue à grande échelle et de blanchiment d'argent.

L'homme purgeait une peine de trois ans et demi de prison pour lésions corporelles, mise en danger de la vie d'autrui et menaces lorsqu'il s'est évadé de la prison de Zoug.

L'homme purgeait une peine de trois ans et demi de prison pour lésions corporelles, mise en danger de la vie d'autrui et menaces lorsqu'il s'est évadé de la prison de Zoug. Image: Police lucernoise

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un détenu qui s'était évadé en 2010 de la prison de Zoug a été repris au Brésil et extradé en Suisse. Le Ministère public lucernois le soupçonne de trafic de drogue à grande échelle et de blanchiment d'argent.

L'homme est un Kosovar âgé de 38 ans. Il purgeait une peine de trois ans et demi de prison pour lésions corporelles, mise en danger de la vie d'autrui et menaces lorsqu'il s'est évadé de la prison de Zoug. Il avait pris la clé des champs en se cachant dans une benne à ordures.

Après son évasion, le Kosovar a pris la fuite au Brésil où il est entré sous un faux nom et avec de faux papiers, a indiqué lundi le Ministère public lucernois. Un mandat d'arrêt international a été lancé contre lui. En 2018, les enquêteurs ont fini par retrouver sa trace au Brésil. La police brésilienne l'a arrêté à son domicile. Il a été extradé vers la Suisse en septembre.

Le Ministère public lucernois soupçonne le Kosovar d'avoir importé en Suisse d'importantes quantités d'héroïne entre le printemps 2004 et décembre 2007. L'enquête est en cours. Il est aussi soupçonné de blanchiment d'argent et de possession d'armes illégales. (ats/nxp)

Créé: 23.09.2019, 11h45

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.