Passer au contenu principal

Deux entreprises suisses touchées par des affaires de corruption

Une entreprise de technologie médicale aurait versé à un médecin des commissions afin qu’il utilise ses produits.

Un médecin allemand est suspecté d'avoir touché des commissions sur la vente de matériel médical de la part d'Icotec.
Un médecin allemand est suspecté d'avoir touché des commissions sur la vente de matériel médical de la part d'Icotec.
Keystone

Lorsque les enquêteurs allemands de la Brigade anticorruption ont perquisitionné les bureaux et le domicile de Hamid Afshar-Möller, médecin-chef à la clinique Leer en Allemagne du Nord, ils ont trouvé de curieux documents, faisant notamment état de versements suspects. Le praticien aurait ainsi reçu douze tranches de 1500 euros. Comme motif du paiement, selon des annotations, on lit par exemple, «2x Lucerne», «2x meeting en Suisse, les 22.02 et 23.08.2013» ou «nouveaux produits».

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.