Deux TGV heurtent des sangliers le même soir

Paris-GenèveLa locomotive du premier train a été fortement endommagée. Les passagers sont arrivés à destination avec 2h30 à 3h30 de retard.

Les passagers peuvent demander l'équivalent de 25% du prix de leur billet en bons SNCF ou CFF en cas de retard de plus de 30 minutes. Au-delà de deux heures, ils ont droit au remboursement de la moitié du prix du billet.

Les passagers peuvent demander l'équivalent de 25% du prix de leur billet en bons SNCF ou CFF en cas de retard de plus de 30 minutes. Au-delà de deux heures, ils ont droit au remboursement de la moitié du prix du billet. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Mauvaise soirée pour les TGV Paris-Genève. Mercredi, à une heure d'intervalle, deux rames ont heurté des sangliers. Un fait rarissime. Seuls deux autres convois ont subi ce type d'incident cette année.

La première collision a eu lieu un peu avant Bourg-en-Bresse sur le train parti de Paris à 18h11. Le heurt entre le suidé et la locomotive lancée à 110 km/h a provoqué d'importants dégâts sur la rame. «Le nez était complètement endommagé et frottait sur les voies», détaille un représentant de TGV Lyria. Après une grosse heure d'arrêt, le temps de procéder aux vérifications techniques et réglementaires, le convoi a pu repartir mais à vitesse réduite. La rame ne pouvait pas dépasser 30 km/h «en raison des nombreux dégâts et pour éviter d'endommager les voies», précise le représentant de TGV Lyria. Le train a été ensuite immobilisé en gare de Bourg-en-Bresse et remplacé par un bus affrété par la SNCF.

Dans sa malchance, le deuxième TGV, parti de Paris à 19h09, s'en tire mieux. L'accident a eu lieu plus loin dans le trajet, à Fort l'Ecluse précisément. A cet endroit, la vitesse des trains est réduite. «La rame a été moins abîmée, elle a donc pu repartir jusqu'à Genève, en attendant une visite plus approfondie», précise la compagnie. Les passagers sont tout de même arrivés avec 2h30 de retard à Cornavin. Mais l'essentiel de ce délai serait dû à l'incident sur la rame précédente. Les voyageurs de ce premier convoi ont, eux, enregistré un retard de 3h30, selon 20minutes.

La filiale de la SNCF et des CFF prévoit des dédommagements pour ce genre de désagréments. Les passagers peuvent demander l'équivalent de 25% du prix de leur billet en bons SNCF ou CFF en cas de retard de 30 à 60 minutes. Le même montant en bons ou en argent jusqu'à deux heures de retard. Et la moitié du prix du billet si le délai est supérieur à deux heures.

(24 heures)

Créé: 31.10.2016, 14h20

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 19 septembre 2018.
(Image: Bénédicte) Plus...