Une deuxième vie solidaire pour les vieux vélos

MobilitéA l’heure où les vélos électriques ont le vent en poupe et où les chaînes se rouillent, il existe une possibilité de recycler les petites reines tout en faisant preuve de solidarité.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Vélos pour l’Afrique», «Suisse Roule», «m-way» et les CFF s’unissent dans le cadre d’une action solidaire et engagent les citoyens à donner leurs vieux vélos.

Ce partenariat a trois objectifs, selon un communiqué publié par «m-way», la filiale Migros dédiée à la mobilité électrique créée en 2010: contribuer à la réinsertion socioprofessionnelle en Suisse en faisant appel à des chômeurs pour réparer les vélos; participer à l’effort écologique en donnant une seconde vie aux deux-roues et en récupérant les diverses pièces; enfin, favoriser la solidarité internationale en offrant un moyen concret et accessible pour réduire les distances dans les zones rurales en Afrique.

Les CFF permettent aux particuliers de déposer leurs vieux vélos dans plus de 600 points de récolte en Suisse. Il est également possible de les remettre dans l’un des magasins «m-way». L’enseigne verte se charge ensuite de les transmettre aux ateliers de Gump & Drahtesel à Berne, qui assurent leur remise en état et l’envoi en Afrique.

La filiale Migros propose par ailleurs à ses clients une remise de 250 francs à l’achat d’un vélo électrique en échange d’une bicyclette usagée.

«Vélos pour l’Afrique» a passé en septembre le cap des 100'000 deux-roues récoltés. «M-way» profite donc de l’occasion pour relancer la campagne, qui n’est pas limitée dans le temps.

Créé: 25.09.2012, 14h28

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 8

Paru le 26 février 2020
(Image: Bénédicte) Plus...