Le DFAE pourrait susciter les convoitises de Berset

Démission BurkhalterDidier Burkhalter va lâcher les rênes du Département fédéral des affaires étrangères. Ce dicastère pourrait intéresser Alain Berset.

Le Fribourgeois, avec sa maîtrise des langues, pourrait bien reprendre le DFAE.

Le Fribourgeois, avec sa maîtrise des langues, pourrait bien reprendre le DFAE. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En quittant le Conseil fédéral, Didier Burkhalter lâchera les rênes du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). Ce dicastère est intimement lié au dossier européen. Mais il pourrait susciter des convoitises, dont celle d'Alain Berset.

Tous les partis pourraient a priori être intéressés par le DFAE afin d'avoir une influence plus forte sur les dossiers qui y sont traités. Le socialiste Alain Berset pourrait notamment rêver d'une nouvelle carrière aux affaires étrangères.

Le Fribourgeois maîtrise cinq langues (français, allemand, anglais, espagnol, portugais) et avait réussi dans sa jeunesse le concours diplomatique avant de se tourner vers une autre carrière.

A l'automne, il devrait en outre avoir bouclé son plus gros chantier aux affaires sociales. La réforme de la prévoyance vieillesse est en votation populaire le 24 septembre. Un succès pourrait donner au ministre socialiste le sentiment du devoir accompli, un échec, l'envie d'aller voir ailleurs.

Peu de papables bourgeois

Côté bourgeois, les vocations des ministres en fonction risquent d'être limitées. Au Conseil fédéral depuis 2006, la démocrate-chrétienne Doris Leuthard a déjà repris le Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC) des mains socialistes après être passée à l'économie.

Présidente de la Confédération pour une deuxième fois cette année, elle ne devrait pas vouloir de nouveau changement jusqu'à la fin de son mandat.

Les UDC Ueli Maurer et Guy Parmelin pourraient être poussés par leur parti à réclamer les affaires étrangères pour y marquer une empreinte plus souverainiste. Le Zurichois, âgé de 66 ans, vient toutefois de reprendre le Département des finances et doit encore y conduire plusieurs chantiers. Le Vaudois n'est conseiller fédéral et ministre de la défense depuis un an et demi.

Les observateurs voient par ailleurs mal le ministre de l'économie Johann Schneider-Ammann, 65 ans, se lancer dans une nouvelle carrière de diplomate en chef. Très actif au niveau international, le Bernois ne brille guère par ses prestations oratoires.

Reste la socialiste Simonetta Sommaruga. La Bernoise avait été privée du DETEC à son arrivée au Conseil fédéral et cette ancienne chantre de la protection des consommateurs n'avait pas non plus obtenu l'économie. Elle ne devrait pas abandonner le Département de justice et police qui lui avait été imposé pour le DFAE. (ats/nxp)

Créé: 14.06.2017, 17h55

Articles en relation

Qui pour succéder à Didier Burkhalter?

Suisse Un radical-libéral latin devrait remplacer le Neuchâtelois au Conseil fédéral. Le Tessinois Ignazio Cassis figure parmi les favoris, tout comme le Genevois Pierre Maudet. Plus...

Didier Burkhalter: longévité dans la moyenne

Démission Le Neuchâtelois, élu en 2009, quittera le Conseil fédéral après huit ans d'exercice. Plus...

Didier Burkhalter démissionne

Conseil fédéral Le ministre libéral-radical neuchâtelois, dit «avoir besoin d'écrire une nouvelle page dans sa vie». Il quittera le Conseil fédéral le 31 octobre. Plus...

Retrouvez le point presse de Burkhalter sur son départ

Berne Le conseiller fédéral s'exprimait depuis le centre des médias à Berne sur sa démission surprise. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 18 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...