Passer au contenu principal

DémissionDidier Burkhalter: longévité dans la moyenne

Le Neuchâtelois, élu en 2009, quittera le Conseil fédéral après huit ans d'exercice.

Le ministre des affaires étrangères Didier Burkhalter est intervenu mercredi pour la dernière fois devant le Parlement. Il a déclaré: «Au fond, je vous aime bien». (Mercredi 27 septembre 2017)
Le ministre des affaires étrangères Didier Burkhalter est intervenu mercredi pour la dernière fois devant le Parlement. Il a déclaré: «Au fond, je vous aime bien». (Mercredi 27 septembre 2017)
Keystone
Le ministre des affaires étrangères Didier Burkhalter quittera le Conseil fédéral le 31 octobre, annonce-t-il ce 14 juin 2017. Le libéral-radical neuchâtelois dit «avoir besoin d'écrire une nouvelle page dans sa vie».
Le ministre des affaires étrangères Didier Burkhalter quittera le Conseil fédéral le 31 octobre, annonce-t-il ce 14 juin 2017. Le libéral-radical neuchâtelois dit «avoir besoin d'écrire une nouvelle page dans sa vie».
Keystone
Didier Burkhalter fait goûter les joies de la fondue au président chinois  Xi Jinping et son épouse lors d'une visite d'Etat l1 16 janvier dernier.
Didier Burkhalter fait goûter les joies de la fondue au président chinois Xi Jinping et son épouse lors d'une visite d'Etat l1 16 janvier dernier.
Keystone
1 / 14

Dernière à partir avant lui, Eveline Widmer-Schlumpf était également restée ministre durant huit ans. Micheline Calmy-Rey avait elle siégé un an de plus. Les deux conseillers fédéraux démissionnaires précédents s'étaient distingués de la moyenne. Moritz Leuenberger a siégé quinze ans et Hans-Rudolf Merz uniquement six ans et dix mois.

Didier Burkhalter n'entrera pas dans l'histoire pour sa longévité. Carl Schenk, qui s'est retiré en 1895, s'était accroché pendant 32 ans au gouvernement. Adolf Deuscher (1912) a siégé 29 ans au Conseil fédéral, Giuseppe Motta (1940) juste un an de moins. Philipp Etter (1959) a été 25 ans conseiller fédéral, ce qui lui a valu le surnom d'Eternel.

Le mandat le plus court a été celui de Louis Perrier, mort en 1913 seulement 14 mois après son élection. Evincé en 2007, Christoph Blocher n'a pas dépassé les quatre ans, juste un peu moins que Ruth Metzler, qu'il a remplacée en 2003. Elisabeth Kopp (partie en 1989) et Alphons Egli (1986) ont été ministres durant quatre ans, Rudolf Friedrich (1984) même pas deux ans.

L'âge de Didier Burkhalter à son départ est légèrement en dessous de la moyenne. On est aussi loin des records. Adolf Deuscher est mort en fonction en 1912 à l'âge de 81 ans. Quant à Ruth Metzler, elle a été évincée en 2003 quelque mois avant qu'elle ne célèbre ses 40 ans.

Comme quasiment tous les autres conseillers fédéraux avant lui, le Neuchâtelois abandonne son siège avant l'âge de la retraite. Exceptions notables, Hans-Rudolf Merz avait presque 68 ans lorsqu'il est parti et Moritz Leuenberger 64 ans.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.