Berset veut d'abord réformer l'AVS

Prévoyance 2020Suite à l'échec de Prévoyance 2020 devant le peuple, Alain Berset revoit sa copie en deux volets distincts mais maintient l'âge de la retraite à 65 ans pour les femmes.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'AVS et le deuxième pilier seront révisés séparément et selon des calendriers distincts. Le Conseil fédéral a fixé mercredi les objectifs de la nouvelle réforme des retraites après l'échec du projet de prévoyance vieillesse 2020 dans les urnes.

La réforme a été rejetée en septembre dernier pour de nombreux motifs, dont aucun n'aurait pu à lui seul mener à l'échec, a déclaré le conseiller fédéral Alain Berset. Tout le monde s'accorde sur les objectifs. Ils restent inchangés, à savoir maintenir le niveau des rentes et assurer le financement du premier et du deuxième pilier à moyen terme.

Mais les deux composantes seront traitées dans deux volets séparés, a expliqué le ministre des affaires sociales. La priorité est donnée à la réforme de l'AVS dont les principales orientations ont été définies.

L'âge de référence de la retraite sera fixé à 65 ans pour les hommes comme pour les femmes comme le prévoyait déjà le projet rejeté par le peuple. Mais des mesures de compensation seront prévues pour pallier le relèvement de l'âge pour les femmes, a précisé Alain Berset.

La flexibilité est au coeur du projet avec la possibilité de prendre sa retraite entre 62 et 70 ans. La population sera toutefois incitée à travailler au-delà de 65 ans.

Calendrier fixé

Le Conseil fédéral a chargé le Département fédéral de l'intérieur de lui présenter les grandes lignes du projet de réforme de l'AVS d'ici février 2018. La consultation devrait être lancée en été et le message adopté à la fin de l'année prochaine.

Après le débat aux Chambres, la votation populaire devrait avoir lieu au plus tôt en 2020, a estimé le ministre de l'intérieur. La réforme pourrait alors entrer en vigueur en 2021.

La question du financement de l'AVS n'a pas encore été précisée. Elle fera partie de la discussion menée d'ici février, a relevé M. Berset.

Quant à la réforme du deuxième pilier, aucun calendrier n'a encore été fixé. Alain Berset veut s'appuyer sur une base élaborée avec le concours des partenaires sociaux. La présence de ces derniers est indispensable pour arriver à un compromis, selon lui. L'objectif est d'arriver à un projet stable et fort qui s'appuie sur un large soutien. (nxp)

Créé: 20.12.2017, 16h24

Articles en relation

Le système de prévoyance vieillesse toussote

Suisse L'échec de la réforme des retraites devant le peuple, le vieillissement de même que le déséquilibre financier croissant dans la domaine ont pesé sur le système. Plus...

Prévoyance: il faut agir

Après le refus de «Prévoyance vieillesse 2020», aucune solution n’est en vue. La nécessité de faire quelque chose est incontestée. Mais par où doit-on commencer? Plus...

Prévoyance professionnelle: il faut agir maintenant

Après le refus de la réforme «Prévoyance vieillesse 2020», aucune solution politique n’est en vue. La nécessité de faire quelque chose de toute urgence est incontestée. Mais par où doit-on commencer et que faut-il prendre en compte? Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.