Passer au contenu principal

Discours, soleil, feux d'artifice et orages pour la Fête nationale

Discours, feux d'artifice, brunch à la ferme et rassemblements populaires ont marqué comme il se doit la Fête nationale, gratifiée d'un temps estival mardi et mercredi avec en fin de journée de violents orages dans le canton de Vaud.

Célébration du 1er Août à Zurich.
Célébration du 1er Août à Zurich.
Keystone
Célébration du 1er Août à Zurich.
Célébration du 1er Août à Zurich.
Keystone
Célébration du 1er Août au Bouveret (VS).
Célébration du 1er Août au Bouveret (VS).
Keystone
1 / 14

De nombreux politiciens, dont six conseillers fédéraux, sont montés à la tribune.

Les Suisses doivent serrer les rangs face à la crise, et non se tirer dans le dos, souhaite Eveline Widmer-Schlumpf. La présidente de la Confédération a lancé cet appel lors de son allocution radio- télévisée. «Si les digues venaient à céder en Europe, la Suisse serait aussi submergée. Nous en sommes conscients et cela nous force à lutter».

Le ministre de la défense Ueli Maurer a comparé la situation actuelle, «où la pression exercée par l'étranger sur l'indépendance ne faiblit pas», à la campagne de Russie. La Suisse, intégrée alors à la zone d'influence de l'empire napoléonien, «a accepté toutes les exigences étrangères».

Faisant aussi allusion au passé, Doris Leuthard a rendu hommage, au Jungfraujoch (BE/VS), aux pionniers du 19e siècle. A l'occasion du centenaire du chemin de fer de la Jungfrau, la ministre des transports a enjoint la Suisse de rester visionnaire et de garder son esprit de pionnier.

Réformer la sécurité sociale

Pour le ministre de l'intérieur Alain Berset, la Suisse doit réformer son système de sécurité sociale pour le rendre apte à affronter l'avenir. Et elle doit le faire sans désécuriser ses citoyens.

Didier Burkhalter a loué à Londres «l'ouverture au monde, un atout clé vers la prospérité». A la «Maison suisse», en pleins Jeux olympiques, il a souligné que Londres, comme Berne, désirait «travailler avec Bruxelles» tout en respectant ses caractéristiques et sa souveraineté.

La ministre de la justice Simonetta Sommaruga a fait l'éloge de la démocratie, qui est «la recherche d'équilibres», et qui doit «permettre aux minorités de s'exprimer et ne pas les exclure. La démocratie, c'est aussi, toujours, le respect des institutions». Johann Schneider-Ammann est le seul des sept membres du gouvernement à ne pas avoir pris la parole.

Du bas vers le haut

Le président du Conseil des Etats Hans Altherr (PLR/AR) a salué la petite superficie de la Suisse, qui permet d'avoir un regard critique sur ce que font nos voisins. Les problèmes devraient toujours être résolus à l'échelon le plus bas possible, selon lui. Le président du National Hansjörg Walter (UDC/TG) a souhaité pour sa part un pays sûr de lui, mais qui sache garder la mesure.

Pour les chefs de file des partis, la Fête nationale est toujours une occasion de monter au front. Le socialiste Christian Levrat a ainsi estimé que la croissance économique ne doit pas être accaparée par quelques-uns.

Le président du PDC Christophe Darbellay a proposé un cadeau pour les jeunes mariés sous forme d'une déduction fiscale des coûts du mariage et lors de la naissance d'un enfant. Le patron de l'UDC Toni Brunner a loué les valeurs de liberté et d'autodétermination du peuple suisse. La Suisse ne doit pas se soumettre au droit de l'Union européenne, a insisté le St-Gallois.

«Plus vite, plus haut, plus fort»: cette devise olympique, au moment où les Jeux olympiques de Londres battent leur plein, doit aussi guider la Suisse pour les mois à venir, a dit Philipp Müller, le président du PLR.

Un Vert au Grütli

La tolérance constitue le secret du succès de la Suisse et ce qui la rend si unique, a déclaré le Vert Antonio Hodgers, prononçant son discours sur la prairie du Grütli. Le conseiller national genevois a également rendu hommage à la jeunesse, hôte d'honneur de cette journée qui s'est déroulée en présence d'environ 1100 personnes.

Pour sa 20e édition, le brunch à la ferme a attiré quelque 200'000 personnes. Le Palais fédéral, qui tenait portes ouvertes, a aussi été pris d'assaut par 4000 visiteurs.

Le 1er août a aussi été l'occasion pour la population de profiter tout simplement des feux d'artifices, concerts et autres animations, à l'image des 110'000 personnes dénombrées à Bâle ou des 20'000 spectateurs accourus au lac de Géronde à Sierre (VS).

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.