Des djihadistes suisses liés aux attentats de Paris

TerrorismeLes listes de l'Etat islamique mettent en lumière l'action d'un agent recruteur en Suisse romande et en France.

Au moins quatre Suisses ou résidents suisses auraient un lien avec les attentats de Paris du 13 novembre 2015.

Au moins quatre Suisses ou résidents suisses auraient un lien avec les attentats de Paris du 13 novembre 2015. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les listes de l’Etat islamique publiées par des médias allemands et britanniques comprennent au moins quatre Suisses ou résidents suisses. Or ces documents établissent aussi un lien avec les attentats du 13 novembre 2015 à Paris, selon le Tages-Anzeiger et l’émission 10 vor 10 de la SRF.

Ainsi, le Valaisan M. A. et le Vaudois D. G. se sont rencontrés en fréquentant des cercles islamistes extrémistes en Suisse. Surtout, ils ont fait la connaissance d’un certain Mourad Fares, Français d’origine algérienne qui a grandi à Thonon-les-Bains.

Fares, de son nom de guerre Abu Hassan al-Faransi (le Français), aurait joué un rôle déterminant lors du recrutement des deux Suisses. Or les services français ont établi que Mourad Fares avait aussi recruté Foued Mohamed Aggad. Après son retour de Syrie, ce dernier a participé au mitraillage du Bataclan, où il est mort en compagnie de deux autres terroristes.

Djihadiste repenti

Si Mourad Fares est incarcéré depuis 2014 en France, M. A. n’est pas non plus un inconnu pour la justice. Seul djihadiste suisse repenti, il a été condamné à l’automne 2014 par la Cour pénale fédérale à 600 heures de travail d’intérêt général, assortis d’une psychothérapie. Au cours de son procès, il avait raconté les quelque trois mois passés au sein de Daech, dont 54 jours en prison pour possession de photos à caractère homosexuel. Le Vaudois D. G. se trouverait en revanche toujours en Syrie.

Au vu de ces éléments, le lien entre ces deux hommes et les attentats de Paris semble des plus ténus. Dans le cas de M. A., il est rentré en Suisse plus d’un an avant ces événements. D. G. serait en Syrie et leur agent recruteur, Mourad Fares, était sous les verrous depuis un an également.

Les deux autres personnes évoquées par les médias alémaniques sont un Maghrébin, qui aurait passé plusieurs mois en Suisse, et un Egyptien qui a vécu en Suisse romande.

Soixante procédures ouvertes

La présence sur les listes de Daech de personnes déjà répertoriées comme terroristes tend à accréditer leur authenticité. Elles seraient en possession des services occidentaux depuis quelque temps déjà. Les services du procureur de la Confédération prennent en tout cas ces données très au sérieux et mènent actuellement une soixantaine de procédures en rapport avec le terrorisme islamiste.

Dans ce domaine, l’une des principales difficultés est d’établir des faits qui puissent nourrir les enquêtes. Les fiches des quelque 22 000 membres de l’Etat islamique comprennent chacune une douzaine de rubriques portant notamment sur leur fonction (combattant, candidat au martyre, action clandestine…), leur engagement au sein d’autres groupes et leur parcours jusqu’en Syrie.

Créé: 16.03.2016, 19h01

Articles en relation

Plus de femmes et de mineurs attirés par le djihad

Suisse Le Service de renseignement suisse enregistre une nouvelle tendance. Mais les chiffres ne sont pas aussi alarmants qu'en Grande-Bretagne. Plus...

La Suisse s'active contre les candidats au djihad

Terrorisme Berne a signé jeudi à Riga un protocole européen visant à mieux lutter contre les voyages à des fins terroristes. Plus...

Pas de nouveaux djihadistes partis de Suisse

Terrorisme Les services de renseignement indiquent que le nombre de combattants partis faire le djihad n'a pas augmenté. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.