Passer au contenu principal

Les données natel, utilisées pour prévenir les bouchons?

Les mouvements des conducteurs seront évalués sur la base de données anonymisées fournies par Swisscom, assure l'OFROU.

Photo d'illustration.
Photo d'illustration.
Keystone

Berne veut utiliser les données natel des automobilistes pour prévenir les bouchons. Un projet-pilote de trois ans va débuter en mars 2014: les mouvements des conducteurs seront évalués sur la base de données anonymisées fournies par Swisscom, assure l'OFROU.

Les automobilistes profiteront ainsi d'informations plus précises qui seront transmises par les mêmes canaux qu'actuellement, radio, appareils de navigation ou affichage sur les autoroutes, a indiqué dimanche Thomas Rohrbach, porte-parole de l'Office fédéral des routes (OFROU). Il confirmait une information de la «SonntagsZeitung» et du «Matin dimanche».

Essais entre Zurich et Berne

Les premiers essais sont déjà en cours, a-t-il ajouté. Le tronçon Zurich-Berne, très fréquenté avec une bonne couverture en antennes de téléphonie mobile, sera le premier servi mais l'objectif à terme est une couverture de tout le territoire suisse.

Une des difficultés relevées par Thomas Rohrbach est de distinguer entre le signal des natels des passagers de trains et d'usagers de la route lorsque l'autoroute côtoie les voies de chemin de fer. Les coûts du projet-pilote se montent à 1,75 million.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.