Dopage: les médecins révisent leurs règles

SuisseLes médecins se doivent désormais d'informer leurs patients des implications et des risques des traitements prescrits.

La Fédération des médecins suisses (FMH) précise ses pratiques contre le dopage.

La Fédération des médecins suisses (FMH) précise ses pratiques contre le dopage. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Fédération des médecins suisses (FMH) va réviser dès le 19 février ses dispositions déontologiques sur le dopage. Celles-ci introduisent un devoir d'information pour les médecins et les sportifs et abandonnent le concept «d'abus de médicament».

Les règles déontologiques professionnelles reposent désormais sur la définition légale du dopage, écrit German Clénin, président de la Société suisse de médecine du sport, dans un article paru dans la dernière édition du Bulletin des médecins suisses.

La notion «d’abus de médicament» avait été introduite en 2002 pour le sport de loisirs ou les compétitions non réglementées. La notion de dopage s'applique désormais à toutes les personnes pratiquant une activité sportive.

Devoir d'information

L’introduction d’un devoir d’information mutuel impose aux médecins d'informer leurs patients des implications et des risques des traitements prescrits. Les athlètes sont pour leur part tenus d'informer leur médecin de leur participation à une compétition.

Ainsi, le médecin qui prescrit une substance interdite par l'Agence mondiale antidopage (AMA) n’encourt aucune sanction si son patient lui a caché sa participation à une compétition, précise la FMH dans son article.

Les nouvelles dispositions réglementent également la procédure de dérogation si les sportifs ont médicalement besoin de recourir à une substance ou à une méthode interdite par l’AMA et qu’il n’existe pas d’alternative. S’il s’agit d’un athlète de haut niveau, affecté à un «groupe cible de sportifs soumis à contrôles», l’autorisation doit être accordée avant de commencer le traitement. (ats/nxp)

Créé: 13.02.2019, 16h15

Articles en relation

Un coureur de 90 ans convaincu de dopage

Cyclisme Seul sportif en lice dans sa catégorie d'âge, le vétéran américain a perdu son titre de champion des Etats-Unis. Plus...

Dopage: la Russie reste suspendue

Athlétisme A dix jours des championnats d'Europe à Berlin, la Fédération internationale refuse la réintégration de la Russie. Plus...

120 athlètes suspendus pour dopage

Athlétisme L’Unité d’intégrité de l’athlétisme a mis en ligne vendredi matin une liste de 120 athlètes ou dirigeants suspendus, dans laquelle apparaissent quelques pointures. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...