Passer au contenu principal

Dopé par un esprit de reconquête, le Parti libéral-radical attaque tous azimuts

C’est quoi être PLR aujourd’hui? Avant les élections, nous explorons l’ADN de chaque formation politique.

Le président du PLR, Philipp Müller (à g.), qui a dynamisé le parti, en compagnie de Christian Lüscher, vice-président et conseiller national genevois.
Le président du PLR, Philipp Müller (à g.), qui a dynamisé le parti, en compagnie de Christian Lüscher, vice-président et conseiller national genevois.
Keystone

«Je suis libéral-radical parce que je veux vivre dans un monde où les gens sont en sécurité, où ils ont la liberté de bouger, de s’exprimer et d’entreprendre», résume le Genevois Christian Lüscher, vice-président romand du PLR. Et d’ajouter tout de go: «Je reproche à nos adversaires de vouloir offrir des prestations sociales intempestives en essayant de tarir les revenus qui permettent d’offrir ces prestations.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.