Passer au contenu principal

Didier Burkhalter met en avant la singularité de la Suisse

La jeunesse, le travail de qualité, la démocratie, l'ouverture et les bons offices, ce sont les qualités mises en avant par Didier Burkhalter dans ses interventions du 1er août.

Didier Burkhalter et l'Orchestre des Jeunes du Conservatoire Neuchatelois (OJCN) pendant son discours du 1er Août au Latenium à Hauterive (NE).(31 juillet 2014)
Didier Burkhalter et l'Orchestre des Jeunes du Conservatoire Neuchatelois (OJCN) pendant son discours du 1er Août au Latenium à Hauterive (NE).(31 juillet 2014)
Keystone
Le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann à Melide, au Tessin, présentant une tasse merlot après son discours. (1er août 2014)
Le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann à Melide, au Tessin, présentant une tasse merlot après son discours. (1er août 2014)
Keystone
Alain Berset a pris la paroleà la Chaux-de-Fonds (31 juillet 2014)
Alain Berset a pris la paroleà la Chaux-de-Fonds (31 juillet 2014)
Keystone
1 / 16

C'est le Laténium, sur les rives du lac de Neuchâtel, qu'a choisi Didier Burkhalter pour formuler ses voeux du 1er août. Entouré d'enfants musiciens, il a rappelé que la Suisse est une réussite, qu'elle est unique et qu'il y a de quoi en être fier, «d'autant que c'est utile au monde».

La Suisse est l'un des pays les plus innovants et les plus compétitifs, a rappelé Didier Burkhalter dans son allocution radio-télévisée. Cette réussite est due à des valeurs comme le travail de qualité et une grande ouverture économique.

L'indépendance de la Suisse, son impartialité, sa neutralité et sa capacité de construire des ponts entre cultures sont autant d'atouts dans un monde imprévisible et instable, constate le Neuchâtelois. Ces forces sont utiles pour la jeunesse du pays et pour le monde, a-t-il conclu.

Jeunes Suisses de l'étranger

C'est à la jeunesse précisément que M. Burkhalter, accompagné de son épouse, a consacré son après-midi. Il a pris le bateau à Brunnen (SZ), entouré d'une cinquantaine d'enfants suisses de l'étranger, venus du monde entier et enchantés d'être si près du président de la Confédération.

Ils se sont rendus à la chapelle de Guillaume Tell, à Sisikon (UR) sur les berges du lac des Quatre-Cantons. Chaque enfant a reçu une Swatch en guise de souvenir, a indiqué une porte-parole de la Fondation pour les enfants suisses de l'étranger.

En soirée, le président de la Confédération était à Ennenda (GL). Il a rendu hommage à la Landsgemeinde, «impressionnante de respect démocratique», qui se tient une fois l'an dans le canton, avant de conclure que la Suisse restera une réussite «tant qu'elle saura rester jeune, à la fois ouverte au monde et unique».

Au Parc national

S'engager pour la croissance économique, sans pour autant négliger la cohésion sociale et l'environnement: c'est ce que Doris Leuthard souhaite pour «la Suisse de demain». La conseillère fédérale a cité en exemple le Parc national des Grisons, cadre de son discours à Zernez. Des milliers de personnes se sont rendues en Engadine pour célébrer à la fois la fête nationale et les 100 ans du Parc national.

Sa collègue Simonetta Sommaruga a quant à elle rappelé à Laupen (BE) la tradition humanitaire qui caractérise la Suisse. Or cette tradition est mise à mal ces temps avec l'arrivée des réfugiés de guerre, provenant de Syrie, a-t-elle estimé, se demandant si la Suisse en faisait assez.

La troisième conseillère fédérale, Eveline Widmer-Schlumpf, participait à un brunch à Vicosoprano, dans son canton des Grisons. Elle s'exprimait également en soirée à Samnaun (GR).

Mesures d'accompagnement

Après avoir visité le canton de Saint-Gall jeudi, le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann s'est rendu vendredi à Melide (TI) et à Porrentruy (JU). Il a voulu rassurer les habitants des cantons frontaliers, particulièrement exposés à la concurrence de la main-d'oeuvre des pays voisins.

Pour le libéral-radical bernois, il est très important que les mesures d'accompagnement soient réellement mises en oeuvre et respectées. «Nous nous engageons à fond pour cela, vous recevrez tout le soutien dont vous pouvez avoir besoin de la Berne fédérale», a-t-il promis.

La jeunesse au Grütli

Près de 1300 personnes ont célébré le 1er août sur le Grütli. Plusieurs centaines d'enfants et d'adolescents vêtus de t-shirts rouges ont mis un accent coloré sur la prairie. L'orateur principal, le président de l'Union suisse des arts et métiers (usam) Jean-François Rime, a loué les vertus de l'apprentissage, cette spécificité suisse, en cette année officielle de la formation professionnelle.

Cette année à nouveau, cor des Alpes et lanceurs de drapeaux étaient présents. L'hymne national a clos la cérémonie, dont la première strophe a été chantée dans les quatre langues nationales.

Nouveau Pilatus

L'avionneur nidwaldien Pilatus a profité de ce 1er août pour présenter officiellement sur l'aérodrome de Buochs (NW) son nouveau biréacteur d'affaires PC-24. La manifestation a réuni quelque 20'000 spectateurs, dont le conseiller fédéral Ueli Maurer, qui a officialisé la commande d'un exemplaire par la Confédération.

Quant aux traditionnelles portes ouvertes du 1er août au Palais fédéral, elles ont attiré 4500 personnes. Enfin, 150'000 gourmets ont participé à la 22e édition du brunch à la ferme.

La Fête nationale avait débuté jeudi soir déjà dans de nombreuses communes de Suisse. Les conséquences du vote du 9 février sur l'immigration et les relations avec l'Union européenne ont été dans toutes les bouches. Le ministre de l'intérieur Alain Berset par exemple a rappelé à Sursee (LU) et à La Chaux-de-Fonds que c'est la diversité qui a fait de la Suisse un pays prospère, stable et novateur.

Enfin, le 8e conseiller fédéral, le Lucernois Roland Mahler, élu par les lecteurs du «Blick» pour 45 jours à partir du 1er août, a déclaré sur les ondes de la RTS qu'il entendait profiter de ce mandat pour fournir des pistes de réflexion et inciter à aller voter. Ce patron d'une entreprise de transports espère également contribuer à lutter contre la polarisation en politique.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.