Doris Leuthard en princesse Leia pour sauver le solaire

LocarnoLa conseillère fédérale a fait une entrée fracassante et inattendue au Festival du film de Locarno, en tant que vedette d’un nouvel épisode de la franchise Star Wars. Un «coup» d'un lobby en faveur de l’énergie solaire.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dimanche matin, une flopée d’affiches montrant une Doris Leuthard en princesse Leia étaient soudainement visible à Locarno, où se tient le Festival du film. Elles annonçaient un nouvel épisode de Star Wars, avec en vedette la conseillère fédérale PDC, rapporte le site internet de 20 Minuten.

Il ne s’agissait toutefois pas d’une première, et le film ne sera pas diffusé dans les salles suisses. En effet, la cinquantaine d’affiches ont été placardées par Pro Solar, groupe lobbyiste en faveur de l’énergie solaire.

Il s’agissait d’attirer l’attention sur une confrontation «très réelle, mais également très cinématographique», dans laquelle la ministre de l’énergie joue un rôle principal, a expliqué Martina Rychen, porte-parole de Pro Solar. «L’industrie de l’atome, du pétrole et du gaz travaille en coulisses pour freiner les énergies renouvelables et particulièrement l’énergie solaire».

L’objectif de cette campagne est de motiver Doris Leuthard à se battre pour l’énergie solaire, a poursuivi Martina Rychen. Le choix d’un film «Star Wars» a été volontaire, parce que Doris Leuthard s’en était déclarée fan par le passé.

En parallèle, une pétition de Pro Solar, à signer sur le site de l’association, exhorte la ministre à empêcher que l’énergie solaire ne disparaisse de la stratégie énergétique de la Confédération. Le message du Conseil fédéral au Parlement à propos de la stratégie énergétique doit être adopté en septembre.

Retrait des affiches

La conseillère fédérale a «pris connaissance» de l’action, a pour sa part déclaré le Département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication (DETEC). En ce qui concerne les goûts cinématographiques de Doris Leuthard, Annetta Bundi, porte-parole du DETEC, précise que «les films de science-fiction ne font pas nécessairement partie de ses œuvres préférées».

Quant aux organisateurs du Festival du film de Locarno, ils goûtent peu l’initiative de Pro Solar. «Le festival n’est en rien impliqué dans cette action, et l’utilisation de son logo n’a pas été autorisée. Nous allons prendre contact avec les auteurs et faire retirer les affiches.»

Créé: 12.08.2013, 11h10

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.