Doris Leuthard roule pour les pistes cyclables

SuisseLa ministre des transports a lancé la campagne en vue du vote sur le contre-projet à l'initiative vélo qui veut inscrire la petite reine dans la Constitution.

La Confédération pourra, mais ne devra pas, coordonner la promotion du vélo, a précisé Doris Leuthard.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les pistes cyclables devraient être encouragées au même titre que les chemins pédestres. La ministre des transports Doris Leuthard a lancé lundi la campagne en vue du vote sur le contre-projet à l'initiative vélo qui veut inscrire la petite reine dans la Constitution.

L'arrêté fédéral sur les voies cyclables et les chemins et sentiers pédestres, sur lequel les Suisses se prononcent le 23 septembre, est un contre-projet direct à l'initiative Pro Velo, qui a été retirée entretemps. Le texte encourage la création d'un réseau de voies cyclables en Suisse, mais sans mesures contraignantes pour les cantons et les communes comme le prônait l'initiative.

La Confédération pourra, mais ne devra pas, coordonner la promotion du vélo. Elle pourrait se voir confier les mêmes tâches que pour les sentiers pédestres, à savoir élaborer des données pour l’ensemble de la Suisse, développer des standards de qualité et de sécurité et fournir des géodonnées pour les cartes et les applications mobiles, a expliqué Doris Leuthard devant la presse.

La planification, la construction et l’entretien des voies cyclables resteront du ressort des cantons et des communes. Berne pourra leur apporter son soutien. C'est le Parlement qui fixera les modalités de ce soutien dans la loi.

Sécurité améliorée

L'arrêté permettra d'améliorer la sécurité routière, a relevé la conseillère fédérale. Le vélo est le seul secteur dans lequel le nombre de personnes tuées ou blessées lors d’accidents a augmenté depuis l’an 2000.

Les voies cyclables contribuent aussi à délester les transports publics. Près de 80% des trajets en bus et en tram et un déplacement automobile sur deux se font sur moins de 5 kilomètres.

Enfin, prendre le vélo au lieu de la voiture ou des transports publics réduit la consommation énergétique et les émissions de CO2, a encore argumenté la conseillère fédérale.

Le vélo gagne en importance depuis quelques années. Près de deux tiers des ménages en possèdent au moins un pour leurs loisirs ou pour se rendre au travail. Et l’essor des vélos électriques a renforcé cette tendance. (ats/nxp)

Créé: 02.07.2018, 09h55

L'Union des villes suisses soutient le contre-projet

L’Union des villes suisses soutient le contre-projet direct à l’initiative vélo, soumis au vote le 23 septembre. Avec la modification de la Constitution, les pistes cyclables en Suisse sont mises sur pied d’égalité avec les chemins pédestres.

En même temps, le développement des pistes cyclables reste du ressort des villes, des communes et des cantons. «Les villes et les communes peuvent ainsi continuer à adapter leurs mesures aux besoins concrets sur le terrain», a souligné Kurt Fluri, président de l’Union des villes suisses, lundi à Berne devant la presse.

La population des territoires urbains ne cesse de croître. Pour désengorger le trafic, la plupart des villes suisses misent déjà aujourd’hui sur la promotion du vélo. Pourtant de nombreux réseaux de voies cyclables restent encore lacunaires, a poursuivi Kurt Fluri.

Articles en relation

L'initiative vélo cède la priorité au contre-projet

Suisse L'initiative Pro Velo a été déposée en mars 2016. Ses grandes lignes sont reprises par la proposition du Conseil fédéral. Plus...

Vers une inscription du vélo dans la Constitution

Suisse Une majorité des partis veut donner davantage de moyens pour promouvoir la mobilité douce. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 18 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...