Passer au contenu principal

Drame de SierreLes causes de l’accident obsèdent la presse

Après le choc provoqué par un terrible accident d’autocar survenu à Sierre, dans lequel 28 personnes ont été tuées, la presse suisse s’interroge sur les zones d'ombres de cette tragédie.

La procédure pénale ouverte après l'accident de car de Sierre, qui avait fait 28 victimes dont 22 enfants en mars 2012, est définitivement classée. Le Tribunal fédéral a écarté les recours des parents de deux victimes. (13 mars 2015)
La procédure pénale ouverte après l'accident de car de Sierre, qui avait fait 28 victimes dont 22 enfants en mars 2012, est définitivement classée. Le Tribunal fédéral a écarté les recours des parents de deux victimes. (13 mars 2015)
AFP
Deux parents ont contesté la décision de la justice valaisanne de clore le volet pénal de l'affaire. Le TF doit se prononcer. (Vendredi 8 mai 2015)
Deux parents ont contesté la décision de la justice valaisanne de clore le volet pénal de l'affaire. Le TF doit se prononcer. (Vendredi 8 mai 2015)
AFP
Le choc frontal a eu lieu mardi soir entre les sorties autoroutières est et ouest de Sierre.
Le choc frontal a eu lieu mardi soir entre les sorties autoroutières est et ouest de Sierre.
Reuters
1 / 49

«Pourquoi? C’est la seule question qui revient aux esprits». Le quotidien Blick donne le ton jeudi matin après le drame de Sierre. La «Une» du tabloïd représente un texte en lettres blanches en forme de croix sur fond noir. Une croix pour rappeler que l’accident d’autocar survenu mardi soir a causé la mort de 28 personnes, dont 22 enfants.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.