Le drame de Mollis n'est pas un meurtre

Canton de GlarisLa jeune femme de 25 ans qui a été retrouvée morte dans son appartement jeudi dernier, à Mollis, a été victime d'un tir involontaire, selon le ministère public glaronnais.

Le Ministère public estime au stade actuel de l'enquête que le tir qui a coûté la vie à une jeune femme à Mollis était accidentel.

Le Ministère public estime au stade actuel de l'enquête que le tir qui a coûté la vie à une jeune femme à Mollis était accidentel. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La police glaronnaise revient sur ses premières conclusions concernant le décès par balle d'une femme de 25 ans, jeudi dernier à Mollis (GL). Il ne s'agirait pas d'un homicide, mais d'un accident. Le compagnon de la victime, âgé de 28 ans, a été remis en liberté.

Le tir mortel, déclenché avec un pistolet dans un appartement par le partenaire de la jeune femme, constituait sans doute un acte involontaire, estime le Ministère public au stade actuel de l'enquête. Il l'a indiqué mardi dans un communiqué. Les autorités judiciaires privilégient donc la piste de l'accident.

L'enquête se poursuit pour établir les circonstances exactes du drame. Jeudi après-midi, la Suissesse de 25 ans a succombé à ses graves blessures malgré les tentatives de réanimation. Son compagnon, un Suisse de 28 ans, a été arrêté sans opposer de résistance. L'arme a été saisie. (ats/nxp)

Créé: 04.06.2019, 11h48

Articles en relation

Une femme de 25 ans a été abattue

Glaris Jeudi, la police a mis la main sur l'auteur présumé d'un homicide commis dans la journée, à Mollis, dans le canton de Glaris. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.