Passer au contenu principal

SuisseLes eaux helvétiques bientôt mieux protégées

Le Conseil national veut protéger davantage les eaux suisses en interdisant certains pesticides.

Les eaux helvétiques pourraient mieux faire.
Les eaux helvétiques pourraient mieux faire.
Photo d'illustration, Keystone

La qualité des eaux suisses n'est pas suffisante et il est nécessaire de prendre des mesures supplémentaires. Par 105 voix contre 88, le National a décidé jeudi de donner suite à une initiative parlementaire de Beat Jans (PS/BS).

Actuellement, lorsque les eaux sont polluées, la réponse est simplement d'interdire l'accès aux sources, a dénoncé Beat Jans. Il n'y a aucune conséquence pour les auteurs de ces pollutions. Une telle situation n'est pas acceptable.

Les États devront se prononcer

Le Bâlois entend interdire les pesticides qui nuisent fortement à la qualité des eaux, souterraines et potables, ainsi qu'à la biodiversité. Contrairement à l'avis de leur commission, les députés l'ont soutenu.

Seule l'UDC, rejointe par une partie du PDC et du PLR, a refusé l'objet. Des mesures de protection sont déjà prévues dans le cadre de la politique agricole 2022, a souligné Pierre-André Page (UDC/FR). Elles permettront de limiter les effets nocifs des produits phytosanitaires. Il suffit d'appliquer les mesures décidées.

De plus, l'approche n'est pas la bonne, a-t-il aussi soulevé. Deux initiatives font encore l'objet de discussions. Il ne serait pas opportun de débattre d'un nouvel objet en parallèle. Aux yeux de la gauche, cet argument n'est qu'une tentative de report des débats. Le texte passe au Conseil des États.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.