Passer au contenu principal

L'échange automatique d'informations se rapproche

La Suisse, qui temporise autour de l'échange automatique d'informations en matière fiscale, est une fois de plus mise sous pression. Eveline Widmer-Schlumpf a abordé le sujet avec le ministre des Finances luxembourgeois.

«La Suisse doit à présent se positionner rapidement, aussi par rapport à l'Union européenne», souligne Eveline Widmer-Schlumpf.
«La Suisse doit à présent se positionner rapidement, aussi par rapport à l'Union européenne», souligne Eveline Widmer-Schlumpf.
ARCHIVES, Keystone

L'échange automatique d'informations figurait au menu des discussions de jeudi entre Eveline Widmer-Schlumpf et le ministre des finances du Luxembourg. La conseillère fédérale et Pierre Gramegna ont abordé à Berne les intérêts que cette nouvelle norme comporte pour les deux pays.

Les deux ministres ont également abordé les négociations en cours avec l'Union européenne (UE) concernant l'extension de l'accord sur la fiscalité de l'épargne. Mme Widmer-Schlumpf a échangé ses vues avec son homologue sur l'accès des prestataires de services financiers aux marchés internationaux, écrit le Département des finances, sans donner davantage de précisions.

Pierre Gramegna est le grand argentier du Grand-Duché depuis décembre 2013. Il a succédé à Luc Frieden. Il rencontrait Eveline Widmer-Schlumpf pour la première fois.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.