«Nous n’échappons pas à une inquiétude à vie»

RéactionsLes proches d'Adeline regrettent que son assassin n'ait pas été condamné à un internement à vie.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dans une salle bondée et silencieuse, une porte claque! Comme un cri de désarroi. Le président du Tribunal criminel Fabrice Roch vient de répondre à la question cruciale du procès de Fabrice A.: «Il n’y a pas lieu de prononcer l’internement à vie.»

Ce mercredi 24 mai, le meurtrier d’Adeline vient d’être condamné pour assassinat à une peine de prison à vie et à une mesure sous forme d’un internement ordinaire. Le meurtrier livre un sourire à ses deux avocats en leur serrant la main, avant de s’engouffrer dans un couloir, direction la prison.

A la sortie, sur les marches du Palais, le procureur général Olivier Jornot prend le premier la parole face aux micros, satisfait. «Le tribunal a pris la mesure du crime exceptionnel de Fabrice A. et de la dangerosité qu’il revêt en raison de sa psychopathie. Il a prononcé la peine la plus lourde: la perpétuité. A cela, il a ajouté l’internement.» Lui qui avait plaidé l’internement à vie n’a pas de regret. «Ce qui m’importe, c’est l’internement prononcé.» Compte-t-il faire appel? Formellement, il a dix jours pour se prononcer, mais on voit mal pour quelles raisons il tenterait l’exercice. D’autant plus que le tribunal a bâti son jugement sur une bonne partie de son réquisitoire.

Solides et dignes tout au long du procès, les parents d’Adeline livrent des sentiments partagés. «C’est quand même un échec. On aurait aimé un internement à vie car cette mesure est une double sécurité, réagit Esther. Mais toutes les circonstances aggravantes ont été retenues. C’est donc, dans un sens, une victoire.» Ils ne feront pas appel, trop «épuisés», après des années de procédure et deux procès. Et de questionner: «L’internement à vie est inapplicable, alors pourquoi maintenir cette loi?» A leur côté, Juan, le compagnon d’Adeline, s’attendait à ce «type de sentence», en raison des expertises psychiatriques. Face au droit, il évoque l’humain. L’ex-petite amie polonaise de Fabrice A. «est condamnée à avoir peur toute sa vie». Il ressort de cette semaine de procès soulagé et un peu amer. «La moitié de mes déclarations devant le tribunal n’a pas été inscrite au procès-verbal.» En particulier ses critiques formulées envers l’Etat.

Les visages fatigués, trois membres du Collectif Justice pour Adeline ressortent déçues. «Il échappe à l’internement à vie, mais nous n’échappons pas à une inquiétude à vie, résume Aline Bachofner. Il faudra vivre avec l’idée qu’il pourra sortir un jour. Le collectif devra rester vigilant pour que la mémoire de ce drame ne s’évanouisse pas.»

Créé: 24.05.2017, 22h36

Articles en relation

Prison à vie et internement ordinaire pour Fabrice A.

Verdict Le meurtrier d'Adeline M. est reconnu coupable d'assassinat, de séquestration, de contrainte sexuelle et de vol. Plus...

Prison à vie, internement à vie ou ordinaire, quelles sont les différences?

Procès de Fabrice A. Fabrice A. sera-t-il condamné à la perpétuité et à un internement à vie comme l'a requis le procureur général, Olivier Jornot, la semaine dernière? Plus...

Le Ministère public demande l'internement à vie de Fabrice A

Procès Le procureur général Olivier Jornot a requis jeudi devant le Tribunal criminel de Genève une peine privative de liberté à vie assortie d'une mesure d'internement à vie à l'encontre de Fabrice A. Plus...

«Gardez Fabrice A. en prison jusqu'à son dernier souffle!»

Procès de Fabrice A. Les parents d'Adeline «supplient» le tribunal d'opter pour l'internement à vie. Plus...

Les psychiatres: «Fabrice A. pourrait passer à des actes de pure barbarie»

Meurtre d'Adeline L'imaginaire qui habite l'accusé peut faire des ravages, disent les experts, qui ne préconisent pourtant pas l'internement à vie. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.