L'économie suisse rejette en bloc l'initiative de l'ASIN

Accords internationauxL'économie est résolument contre l'initiative de l'ASIN «Accords internationaux, la parole au peuple!».

L'économie ne veut pas d'un handicap supplémentaire avec l'initiative, a souligné vendredi le président d'economiesuisse, Gerold Bührer.

L'économie ne veut pas d'un handicap supplémentaire avec l'initiative, a souligné vendredi le président d'economiesuisse, Gerold Bührer. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Qu'il s'agisse de grandes entreprises ou de PME, toutes comptent sur un réseau dense d'accords qui lui garantissent l'accès aux marchés sans votations inutiles.

Déjà pénalisée par le franc fort et par des tendances protectionnistes, l'économie ne veut pas d'un handicap supplémentaire avec l'initiative, a souligné vendredi le président d'economiesuisse, Gerold Bührer, lors d'une conférence de presse à Berne.

En cas d'acceptation du texte de l'Action pour une Suisse indépendante et neutre (ASIN), «des accords internationaux seraient inutilement retardés, ce qui pénaliserait nos entreprises», a renchéri Jean-Daniel Pasche, président de la Fédération de l'industrie horlogère suisse (FH).

L'industrie horlogère mise beaucoup sur l'Inde et la Chine, pays avec lesquels douze accords sont actuellement en négociation. Or Jean-Daniel Pasche refuse que l'initiative qui soumettrait au referendum obligatoire tout traité international important puisse entraver ces résultats.

Accès au marché garanti

Sur les 500 accords que la Suisse signe chaque année, le Parlement en examine 20 à 40, tandis qu'une vingtaine seulement est soumise au referendum facultatif.

Cette forte densité dans toutes sortes de domaines comme le commerce, la recherche, les investissements ou les droits de douane «garantit l'ancrage des PME dans les marchés internationaux», a relevé Hans-Ulrich Bigler directeur de l'Union suisse des arts et métiers (usam).

Pour le représentant des PME, il vaudrait mieux associer les principaux acteurs aux stades précoces de l'élaboration des mandats de négociation et des négociations proprement dites plutôt que leur accorder des possibilités de blocage après coup.

Des milliards en jeu

Car l'enjeu n'est pas mince. «Chaque jour nous exportons des marchandises pour une valeur de plus d'un milliard de francs», a rappelé Gerold Bührer. Et cette force ne profite pas qu'aux grands groupes mais concerne aussi des milliers de PME.

Au total, les accords de protection des investissements des entreprises réalisés à l'étranger portent sur près de 900 milliards de francs, a-t-il ajouté.

Les trois faîtières plaident pour maintenir l'attrait et la crédibilité de la Suisse. Pour elles, le texte de l'ASIN porterait non seulement préjudice à la capacité concurrentielle des entreprises mais également à l'attrait de la place économique suisse dans son ensemble. (ats/nxp)

Créé: 25.05.2012, 12h48

Articles en relation

Les étrangers veulent tous notre démocratie directe!

Votations fédérales Des Européens tout sourire invitent les citoyens à voter pour l'initiative «Parole au peuple» le 17 juin. L'ASIN brouille les codes de façon inattendue en placardant ses affiches dans toute la Suisse. Plus...

L'ASIN réclame plus de droits sur les traités internationaux

Votations fédérales du 17 juin Le référendum obligatoire en matière de traités internationaux pourrait être étendu. C’est ce que propose l’initiative populaire de l’ASIN «Accords internationaux: la parole au peuple!», soumise au vote le 17 juin. Plus...

L'ASIN donne son feu vert à un éventuel référendum

Différend fiscal L'Action pour une Suisse indépendante et neutre (ASIN) pourra lancer un référendum contre l'accord fiscal entre la Suisse et l'Allemagne. Plus...

Non à l'initiative «Accords internationaux, la parole au peuple»

Assemblée du PLR Le Parti libéral-radical suisse a donné ses mots d'ordre pour les votation du 17 juin samedi à Berne. Il rejette notamment l'initiative de l'ASIN intitulée «Accords internationaux: la parole au peuple». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.