Passer au contenu principal

EconomieSuisse craint les coupes dans la recherche

Après le cri d’alarme des EPF, celui de l’économie: si la Suisse veut rester No 1 de l’innovation, elle doit s’en donner les moyens.

Image d'illustration.
Image d'illustration.
Keystone

SwissHoldings, Scienceindustries et EconomieSuisse ont rejoint hier l’avertissement lancé par le Conseil des EPF: la pole position de la Suisse en termes de recherche et d’innovation est en danger!

Pour l’affirmer, ces faîtières s’appuient sur les résultats d’une étude commandée à l’Université de Saint-Gall. Cette dernière servira aussi de référence au prochain rapport sur la recherche du Département de Johann Schneider-Ammann. Voici ce qu’on y apprend. Presque 50% des investissements étrangers vont à la recherche et l’innovation. En Suisse, les 20 multinationales les plus actives dans ce domaine, qu’elles soient indigènes ou étrangères, offrent à elles seules 80 000 places de travail et engendrent 4,7% du PIB.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.