L'AI économise-t-elle sur le dos de l'aide sociale?

SuisseDepuis 2005, le nombre de personnes à l'AI ne cesse de diminuer. Mais beaucoup d'anciens rentiers doivent faire appel à l'aide sociale ensuite.

De moins en moins de Suisses ont droit à des rentes AI.

De moins en moins de Suisses ont droit à des rentes AI. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les économies réalisées dans l'assurance invalidité AI se font sur les dos de l'aide sociale, écrit le «SonntagsBlick», qui a compulsé les chiffres de l'Office fédéral des assurances sociales (OFAS).

Le nombre de bénéficiaires de l'AI est passé de 251'828 en 2005, à 217'944 en 2018, alors qu'au cours de la même période, le nombre de personnes touchant l'aide sociale a crû d'environ 41'000. Des experts avertissent dans le journal que de nombreux rentiers AI privés de leur pension d'invalidité finiront tôt ou tard à l'aide sociale.

Dur d'être à 100% à l'AI

Philippe Luchsinger, président des médecins généralistes et pédiatres suisses, explique: «il est devenu très difficile d'être déclaré incapable de travailler par l'AI. De l'avis de l'assurance invalidité, il y a un job faisable et raisonnable pour pratiquement tout le monde. Le hic, c'est qu'elle ne voit pas que les personnes qu'elle déclare aptes à travailler n'ont aucune chance», critique-t-il. En effet, s'ils sont jugés comme en assez bonne santé pour travailler par l'AI, les anciens rentiers sont souvent considérés comme trop «malades» pour le marché du travail, surtout s'ils ont plus de 50 ans.

Le porte-parole de l'Office fédéral des assurances sociales (OFAS), Harald Sohns, confirme: «L'AI est devenue plus stricte en ce qui concerne l'octroi de pensions, en particulier à partir de 2008, alors qu'auparavant, les pensions étaient accordées trop légèrement. Ce qui fait que l'AI avait accumulé des dettes énormes».

Mais l'OFAS rétorque que la hausse des bénéficiaires de l'aide sociale et la diminution des rentiers AI ne disent rien sur leur causalité. Un projet de recherche sur le sujet est à l'étude.

Créé: 11.08.2019, 09h20

Articles en relation

Les mesures médicales à charge de l'AI mal gérées

Suisse Le Contrôle fédéral des Finances regrette que l'assurance invalidité n'ait pas mieux mis en oeuvre ses précédentes recommandations en matière de pilotage. Plus...

Le National prêt à réformer à nouveau l'AI

Suisse La réforme de l'assurance invalidité comprend l'introduction d'un système de rentes linéaires pour tous, mettant fin au système par échelons. Plus...

Droit à l'AI révisé suite à des expertises irrégulières

Suisse La demande de révision d'une assurée fribourgoise pour l'assurance-invalidité a obtenu gain de cause devant le Tribunal fédéral. Plus...

L'AI pour les moins de 30 ans? Berne dit «oui»

Suisse Une commission du Conseil national estime que l'assurance invalidité ne devrait pas avoir un âge minimal. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.