Passer au contenu principal

Ecopop pourrait prendre la forme d'un système à points

En cas de «oui» à Ecopop, l'application de l'initiative pourrait passer par un système à points au lieu de contingents. A l'instar de ce qui se fait dans différents pays anglo-saxons.

Le président d'Ecopop Benno Büeler.
Le président d'Ecopop Benno Büeler.
Keystone

Certaines des conséquences à un oui le 30 novembre de l'initiative «Halte à la surpopulation» d'Ecopop sont déjà connues. Avec une population de 8 millions d'habitants en 2013, l'immigration n'aurait été ouverte qu'à 16'000 personnes mais dans les faits, la population suisse a crû de plus de 100'000 personnes pour désormais s'établir à 8,14 millions de personnes.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.