Edward Snowden «skype» avec la Suisse

FIFDHLe lanceur d'alerte s'est adressé jeudi soir au public du FIFDH, à Genève, par vidéoconférence. Il se verrait bien réfugié politique au bout du lac

Edward Snowden en vidéoconférence, ici s'adressant à des étudiants de Toronto, le 2 février.

Edward Snowden en vidéoconférence, ici s'adressant à des étudiants de Toronto, le 2 février. Image: Reuter

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Edward Snowden, l'ex-agent de la NSA qui a révélé le vaste système de surveillance électronique des citoyens mis en place par les Etats-Unis, a pris la parole jeudi soir dans le cadre du Festival du film et forum international sur les droits humains, à Genève. Par Skype, il s'est adressé au public venu suivre la diffusion de «Citizenfour», le documentaire de Laura Poitras traitant de ces révélations, et récemment primé aux Oscars.

Depuis la Russie, qui lui a offert un asile temporaire, il est revenu sur les motivations qui l'ont poussé à dénoncer les activités d'espionnage des citoyens mis en place par son pays. «Cette surveillance globale et intrusive n'a jamais permis de stopper une seule attaque terroriste», a relevé le donneur d'alerte, qui estime que depuis les révélations, l'administration Obama a fait bien peu de choses pour stopper les activités illégales de la NSA, l'agence de sécurité américaine. «Or ce que les citoyens aimeraient entendre, c'est qu'on ne refera plus ce type d'erreur.»

Edward Snowden a répété jeudi soir son désir de rentrer un jour chez lui dans des conditions qui lui garantissent un traitement juste, permettant un débat serein sur ces questions. «A ce jour, la seule garantie que j'ai, c'est qu'ils ne vont pas m'exécuter», a-t-il lancé en riant. «Mais la question, ce n'est pas de savoir ce qu'ils vont faire de moi, mais ce qu'ils vont faire de nous», a-t-il relevé, soulignant l'importance de se battre, partout, pour la garantie des libertés individuelles. «Je suis un patriote. Mais être un patriote, cela ne veut pas dire être d'accord avec ce que le gouvernement fait; car les gouvernements se trompent souvent. Aimer son pays, c'est se lever pour dénoncer l'Etat lorsqu'il viole les lois. Car on ne peut pas laisser se créer des super-Etats qui jouent avec des lois différentes de celles auxquelles sont soumises les citoyens.»

A défaut de rentrer dans son pays natal, où sa famille et ses amis lui manquent, Snowden envisagerait volontiers un refuge à Genève, encore faut-il qu'on le lui permette, a-t-il dit en réponse à une question de Darius Rochebin, le journaliste de la RTS qui animait le débat. Une ville qu'il connaît bien puisqu'il y a exercé, un temps, des activités pour le compte des renseignements américains. Selon lui, même s'il n'a évidemment plus d'informations de l'intérieur, Genève figure bien sûr toujours au centre des activités d'espionnage des Etats-Unis, du fait de sa position internationale et du nombre d'organisations qui y sont actives.

Créé: 06.03.2015, 07h31

Articles en relation

Snowden aimerait revenir aux Etats-Unis

Russie L'ancien consultant de la NSA, réfugié en Russie, avait transmis à la presse des dizaines de milliers de documents prouvant l'étendue des activités de l'Agence de sécurité nationale américaine. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...