Passer au contenu principal

BernePas d'effectifs en plus en vue aux Renseignements

La commission de la politique de sécurité du Conseil des Etats recommande de rejeter une motion du National qui réclame plus de personnel.

Les locaux qui abritent le SRC.
Les locaux qui abritent le SRC.
Keystone

Les moyens prévus pour le Service de renseignement de la Confédération (SRC) sont pour l'instant suffisants, a estimé par 9 voix sans opposition, la commission de la politique de sécurité du Conseil des Etats.

Depuis le dépôt du texte en septembre 2015, 86 postes supplémentaires ont été créés dans le domaine de la lutte contre le terrorisme, dont 23 pour le SRC. L'application de la nouvelle loi sur le renseignement s'accompagnera par ailleurs de la création de 19,5 emplois.

Aucun rapport avec les requérants

Le SRC ne peut actuellement justifier le besoin d'autres postes, en conclut la commission vendredi dans un communiqué. Si le niveau de menace devait augmenter, elle encourage toutefois le Conseil fédéral à soumettre sans tarder au Parlement des propositions d'augmentation des effectifs.

La motion a été déposée par le groupe PLR. Ce dernier estimait que le contexte migratoire justifiait une augmentation des moyens matériels et humains afin de lutter contre le terrorisme. La recrudescence de la menace n'a aucun rapport direct avec l'arrivée de requérants d'asile syriens, avait objecté le ministre de la défense Guy Parmelin au National.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.