Passer au contenu principal

Dans les EMS, huit résidents sur dix ont envie de vivre

Une étude exclusive s’est penchée sur le désir de mort des pensionnaires d’EMS et sur leur motivation à vivre.

Les auteurs de l’étude soulignent notamment que le personnel des EMS doit aborder le sujet avec les pensionnaires.
Les auteurs de l’étude soulignent notamment que le personnel des EMS doit aborder le sujet avec les pensionnaires.
KEYSTONE/BALLY

Non, les EMS ne sont pas des mouroirs! Plus de 80% des résidents ont au contraire envie de vivre. Chez les autres, qui expriment un désir de mourir, cette volonté est en général passive. En clair, ils n’ont pas l’intention de provoquer le destin. Pour la première fois en Suisse, une étude a été menée sur le sujet dans des homes pour personnes âgées vaudois, saint-gallois et tessinois. Dirigée par la chaire de soins palliatifs gériatriques du CHUV, elle a été réalisée dans le cadre du Programme national de recherche «Fin de vie». Elle était présentée ce mardi à des professionnels, principalement des infirmiers et des directeurs d’EMS.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.