Energypolis: 3 bâtiments vont sortir de terre à Sion

ValaisIls abriteront la Haute école d'ingénierie de la HES-SO Valais. La dernière étape ouvrant la voie aux travaux a été bouclée vendredi.

L'inauguration du premier bâtiment du campus Energypolis a eu lieu en décembre 2014.

L'inauguration du premier bâtiment du campus Energypolis a eu lieu en décembre 2014. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le chantier du campus Energypolis va bon train en Valais. Trois nouveaux bâtiments abriteront notamment la Haute école d'ingénierie de la HES-SO Valais. Les travaux débuteront en mars. Coût de l'opération: 180 millions de francs environ.

L'Etat du Valais et la Ville de Sion ont bouclé vendredi la dernière étape qui ouvre la voie aux travaux. Ces derniers débuteront début mars et les trois bâtiments devraient être opérationnels à la rentrée scolaire 2020.

Ils réuniront au sud de la gare trois filières de la Haute école d'ingénierie de la HES-SO Valais, actuellement dispersées. «Les bâtiments seront conçus pour recevoir 500 étudiants ", précise Olivier Brighenti, délégué du canton pour le campus Energypolis. Les bâtiments abriteront également l'administration centrale de l'école et la Fondation The Ark. L'antenne valaisanne du Parc suisse de l'Innovation de Suisse occidentale devrait rejoindre le complexe.

Le coût de la construction et des équipements scientifiques et techniques s'élève à 179,8 millions de francs, indique Olivier Brighenti. Le Grand Conseil valaisan a accepté le crédit en septembre 2015.

L'inauguration du premier bâtiment du campus Energypolis a eu lieu en décembre 2014. Il abrite l'EPFL Valais-Wallis, le pôle valaisan de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne. (ats/nxp)

Créé: 19.02.2016, 12h02

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...