Passer au contenu principal

«Quand votre enfant est hospitalisé, la situation est kafkaïenne»

Le Conseil des Etats a adopté des mesures pour soutenir ceux qui prennent soin d'un proche. En particulier les parents.

David Pecaro et sa fille, qui est atteinte d'une maladie rare.
David Pecaro et sa fille, qui est atteinte d'une maladie rare.
DR

«Ce premier pas est une excellente chose!» Karine Narr réagit à la décision du Conseil des États, ce mercredi, d’aider les proches aidants (lire encadré). Parmi les mesures annoncées, il est prévu d’octroyer quatorze semaines de congé payé aux parents qui s’occupent de leur enfant gravement malade ou accidenté. Cette mère de famille connaît le problème: sa fille, née en 2007, a été malade dès l’âge de 2 ans et demi. Atteinte d’une leucémie, elle a notamment été hospitalisée durant six mois en 2017. Forte de cette expérience, elle juge un tel congé «absolument nécessaire, même si, avec quatorze semaines, on est encore loin du compte».

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.