Passer au contenu principal

PédophilieLes enfants doivent être mieux protégés sur Internet

Le Conseil fédéral examine des mesures pour empêcher que les enfants soient contraints de se filmer en train de réaliser des actes sexuels.

En 2018, 393 dénonciations d'infractions relevant de la pédophilie ont été enregistrées.
En 2018, 393 dénonciations d'infractions relevant de la pédophilie ont été enregistrées.
illustration, AFP

Le Conseil fédéral est prêt à mieux protéger les jeunes contre la pédophilie. Il a accepté jeudi un postulat de Rosmarie Quadranti (PBD/ZH) lui demandant d'étudier des mesures juridiques ou techniques afin d'empêcher que les enfants ne soient incités ou forcés à réaliser des enregistrements relevant de la pédophilie.

Les infractions relevant de la pédophilie augmentent sur Internet. En 2018, les recherches de l'Office fédéral de la police ont conduit à 393 dénonciations.

Mineurs incités

Une partie des contenus sont réalisés par les enfants. Ils se filment en train de réaliser des poses et des actes sexuels utilisent leur téléphone ou leur tablette dans leur chambre ou dans leur salle de bain.

Selon des enquêtes, les mineurs sont le plus souvent incités, voire forcés, à se livrer à ces actes. Des adultes gagnent malhonnêtement leur confiance en utilisant de faux profils. Les enregistrements qu'ils obtiennent sont ensuite partagés de manière virale sur les canaux concernés.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.