Passer au contenu principal

L’énigme Pfister au Conseil fédéral n’est pas tout à fait levée

Le président du PDC apparaissait comme le favori à la succession. La route lui semble barrée. Mais un autre fantôme rôde.

Gerhard Pfister a-t-il une botte secrète dans son sac?
Gerhard Pfister a-t-il une botte secrète dans son sac?
Keystone

Jamais Gerhard Pfister n’aurait imaginé pouvoir diriger le PDC Suisse. Il appartient à l’aile droite minoritaire de son parti et ses positions conservatrices hérissaient le poil des PDC à la fibre sociale. Et pourtant. Le Zougois a été élu sans coup férir en avril 2016 par acclamations. Ce scénario inattendu va-t-il se reproduire en décembre pour la succession de Leuthard? Le principal intéressé commence par démentir. «Je ne serai clairement pas candidat. Je me réjouis d’être président. Il m’appartient de diriger le parti pour les prochaines élections.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.