Passer au contenu principal

SuisseLes entreprises tiennent au bon vieux fax

En 2018, Swisscom aura achevé le passage de la téléphonie analogique vers le numérique.

Les propriétaires de fax devront bientôt faire un effort s'ils souhaitent continuer à utiliser leur appareil. (Photo d'illustration)
Les propriétaires de fax devront bientôt faire un effort s'ils souhaitent continuer à utiliser leur appareil. (Photo d'illustration)
Keystone

Les télécopieurs ont visiblement plus d'une vie. Même si Swisscom va évincer cette technologie ancienne avec le passage de son réseau au tout numérique, nombre d'entreprises ne veulent pas renoncer au bon vieux fax.

L'année prochaine sera déterminante pour beaucoup de télécopieurs en Suisse. En 2018, Swisscom aura achevé le passage de la téléphonie analogique vers le numérique. Les propriétaires de fax devront faire un effort s'ils souhaitent continuer à utiliser leur appareil.

Plus de perturbations

La transition signifie également davantage de perturbations lors de l'utilisation du fax. A l'avenir en effet, avec la transmission numérique, des paquets de données, et donc des parties d'informations, pourraient se perdre, ce à quoi le téléfax est très sensible. Souvent, l'appareil annule la transmission.

Les jours des télécopieurs déjà peu utilisés sont probablement comptés. Mais cette technique vieille de plus de 40 ans n'en sera pas pour autant rangée au placard. Selon Swisscom, l'envoi de fax est et reste encore répandu parmi les clients commerciaux. En Suisse, l'opérateur semi-public dénombre 500'000 numéros de fax inscrits au répertoire téléphonique, pour environ 400'000 télécopieurs.

Commandes et plaintes

Selon Armin Schädeli, porte-parole de Swisscom, ce sont surtout les sociétés actives sur le plan international qui recourent toujours au fax pour communiquer avec des clients et des partenaires à l'étranger. Mais de nombreuses entreprises axées seulement sur le marché domestique y tiennent aussi.

Nombre de cabinets médicaux par exemple sont toujours équipés d'un téléfax pour acheminer des résultats, des dossiers de patients et des rapports de laboratoire. Les avocats utilisent le fax dans leurs échanges avec les autorités.

Solutions numériques

Dans le secteur économique, une partie des commandes emprunte toujours ce canal de communication. Migros, par exemple, correspond en partie par fax avec ses fournisseurs. Mais ce qui explique la longévité de la télécopie, c'est qu'elle peut depuis longtemps se passer du télécopieur. Une photocopieuse, une imprimante ou un ordinateur peuvent aussi transmettre des fax. De nombreuses firmes sont passées à des solutions purement numériques. Si une entreprise possède toujours un numéro de télécopieur, cela ne veut donc pas dire qu'elle faxe encore.

Mais Swisscom est convaincu qu'à plus ou moins long terme, l'analogique est voué à disparaître. Pour le fax, le passage au numérique ne fait qu'accélérer le processus.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.