«Une épée de Damoclès pour obliger le Parlement à réformer l’AVS d’ici dix ans»

RetraiteLes Suisses pourraient bientôt travailler jusqu'à 67 ans. La commission du National brise un tabou. Les explications d'Isabelle Moret (PLR/VD).

La Vaudoise Isabelle Moret commente le projet et ses chances de survie en votation populaire.

La Vaudoise Isabelle Moret commente le projet et ses chances de survie en votation populaire. Image: Aude Haenni -A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Petit tremblement de terre ce vendredi à Berne: la retraite à 65 ans, c'est fini. La commission du National, qui a planché sur le projet Prévoyance 2020, brise le tabou. Elle veut introduire un mécanisme qui fait dépendre l'âge de la retraite des réserves financières de l'AVS. La gauche et les syndicats sont indignés. Ancienne vice-présidente du PLR suisse et membre de la commission du Conseil national, la Vaudoise Isabelle Moret commente le projet et ses chances de survie en votation populaire.

La prévision de Pascal Couchepin est en train de se réaliser: les Suisses vont devoir travailler jusqu’à 67 ans!
Non, ce qu’on a accepté, c’est un mécanisme automatique d’intervention qui oblige le parlement et le Conseil fédéral à agir si le fonds AVS descend en dessous de 80%. C’est en quelque sorte une épée de Damoclès. Et pour qu’elle soit efficace, elle doit faire peur à la gauche et à la droite. C’est pour cela qu’on prévoit une augmentation de la TVA - la droite n’en veut pas - et de l’âge de la retraite par pallier de 4 mois maximum, jusqu’à 67 ans. Mais nous ne voulons ni une augmentation de la TVA, ni une augmentation de l’âge de la retraite. L'objectif de ce mécanisme, c'est de s'assurer que l'AVS soit pérenne au fil des décennies et que tous puissent toucher leur retraite.

Mais soyons clairs, vous brisez le tabou de la retraite à 65 ans!
Non, le but principal c'est de s'adapter à l'évolution de la société en mettant en place une retraite flexible entre 62 et 70 ans. Il n' y a plus d'âge de la retraite mais un âge de référence à 65 ans pour les hommes et les femmes. Aujourd’hui déjà, il n’y a que 40% des gens qui prennent leur retraite à 65 ans. En gros, un quart des assurés prend une retraite anticipée et un tiers travaille au-delà de 65 ans. Les droits actuels sont acquis pour les plus de cinquante ans. Mais on modifie complètement le concept de l’âge de la retraite, qui sera de toute façon obsolète dans 10 ans.

C’est un changement majeur. Vous pensez que les Suisses vont l'accepter?
Il faut de toute façon que les gens puissent se prononcer sur cette question. A titre personnel, je suis favorable à ce que ce mécanisme ne soit pas dans la révision mais fasse l’objet d’un vote séparé, une fois qu’on aura mis sous toit Prévoyance 2020. On est dans une étape intermédiaire. Et ce mécanisme d’intervention est un élément de négociation avec le Conseil des Etats.

C’est un projet très dur qui sort de commission. C’est presque un appel à voter oui à l’initiative de la gauche, AVSplus.
C'est vrai que les votes de la gauche ont sabordé notre proposition de maintenir le niveau global des prestations dans le 2ème pilier, ceci pour avoir un argument supplémentaire pour vendre son initiative. Elle porte une lourde responsabilité dans ce dossier. Mais le PLR reviendra avec une nouvelle proposition afin d'équilibrer le projet. Ceci dit le projet comprend des éléments intéressants, par exemple une meilleure couverture des femmes dans le 2ème pilier, car les personnes qui travaillent à temps partiel pourront obtenir une meilleure rente.

On va de nouveau vers un échec du projet?
Cela dépend des responsabilités de chacun. Il faut que les extrêmes acceptent de mettre de l’eau dans leur vin pour arriver à une réforme équilibrée.

Créé: 19.08.2016, 19h19

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.