L'EPFL lance un outil pour visualiser le futur énergétique

EnvironnementL'EPFL a développé le Swiss-Energyscope, une plateforme pour mieux comprendre les enjeux de la transition en matière de consommation d'énergie.

Image: Alain Herzog/EPFL

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'EPFL a présenté ce lundi 13 avril le Swiss-Energyscope. Cette plate-forme inédite en Suisse, propose un calculateur énergétique, des cours en ligne et une liste de 100 questions-réponses. Elle s'adresse aux décideurs politiques comme au grand public.

Le Swiss-Energyscope présente les enjeux de la transition énergétique en Suisse, un processus devenu inéluctable depuis la catastrophe de Fukushima et la décision de la Confédération de sortir du nucléaire. Un calculateur permet de visualiser les différents scénarios envisageables à l'horizon 2035 ou 2050.

L'objectif est avant tout d'informer. Le débat est technique et politique; il peut paraître «compliqué» pour le citoyen, a expliqué lundi Philippe Gillet, vice-président pour les affaires académiques à l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL).

Pour adhérer, il faut comprendre

«Le Conseil fédéral veut réduire de moitié la consommation d'énergie d'ici 2050. Le défi est colossal. Mais pour adhérer, il faut comprendre», a renchéri la conseillère d'Etat vaudoise Jacqueline de Quattro. A ses yeux, il y a aujourd'hui sur ce dossier «pas assez d'informations et beaucoup trop de certitudes autoproclamées».

Le nouvel outil, disponible en quatre langues (français, allemand, italien et anglais), vise aussi le monde politique. «Le Conseil national était aux trois quarts vide lors des derniers débats énergétiques. Nous souhaiterions que plus de parlementaires s'impliquent», a relevé François Vuille, directeur du développement du Centre de l'énergie de l'EPFL.

Scénarios personnels

Le calculateur présente la situation énergétique actuelle de la Suisse et les évolutions prévues par la Confédération pour 2035 et 2050. Son atout principal est de permettre d'élaborer des scénarios personnels et d'en comparer les conséquences pour la Suisse.

La plate-forme propose aussi des cours en ligne gratuits et ouverts à tous. Des spécialistes expliqueront les notions de base de l'énergie et fourniront des clés de compréhension pour les discussions citoyennes et politiques. Vingt-sept modules d'une douzaine de minutes seront mis en ligne, au rythme d'un par semaine, du 1er mai au 30 octobre.

Questions et réponses

Enfin, le site publie une liste de 100 questions-réponses sur la transition énergétique. Une version condensée sortira en juin en librairie, en français et en allemand.

L'EPFL travaille en outre à une version vaudoise du calculateur, qui devrait être disponible d'ici la fin de l'année. Le projet Swiss-Energyscope a coûté quelque 900'000 francs, financés en partie par le programme SwissEnergie de la Confédération (250'000 francs) et par le canton de Vaud (145'000 francs). (ats/nxp)

Créé: 13.04.2015, 15h11

Articles en relation

Les réacteurs nucléaires du Japon bientôt relancés?

Après Fukushima L'industrie japonaise de l'énergie nucléaire se félicite de la très probable relance de réacteurs atomiques de l'archipel, faisant fi des craintes de la population depuis la catastrophe de Fukushima. Plus...

Le recyclage permet d'énormes économies d'énergie

Environnement Le recyclage de déchets ne permet pas seulement de réutiliser, mais aussi d'économiser des matériaux selon un bilan de Swiss Recycling. Plus...

L'EPFL développe un détecteur de cancer dans l'haleine

Médecine L'EPFL met en place un dispositif capable de repérer dans le souffle la présence d'un cancer de la gorge par exemple. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...