L'épidémie de grippe a dépassé son pic

SuisseLe seuil épidémique saisonnier de 69 cas d'affections grippales pour 100'000 habitants est dépassé depuis la deuxième semaine de janvier.

Si la grippe est encore répandue, elle semble en décrue.

Si la grippe est encore répandue, elle semble en décrue. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La grippe saisonnière a dépassé son pic durant la deuxième semaine de février, selon l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). La maladie reste toutefois largement répandue et n'est pas encore descendue au-dessous du seuil épidémique.

Durant la dernière semaine, 144 médecins du système de surveillance Sentinella ont rapporté 35,1 cas d'affections grippales pour 1000 consultations, a précisé mercredi l'OFSP sur son site internet.

Extrapolé à l'ensemble de la population, ce taux correspond à une incidence de 263 consultations dues à cette cause pour 100'000 habitants. Elle était encore de 345 la semaine précédente.

Bambins les plus touchés

Le seuil épidémique saisonnier de 69 cas d'affections grippales pour 100'000 habitants est dépassé depuis la deuxième semaine de janvier. La tendance était cependant à la baisse depuis une semaine.

La classe d'âge de 0 à 4 ans reste la plus touchée, le nombre de cas y étant malgré tout en baisse, comme dans celle des 5 à 29 ans. Chez les plus âgés, le nombre de cas est resté stable. La maladie demeure répandue dans toutes les régions du pays. Trois souches sont actuellement en circulation simultanément, ce qui est plutôt inhabituel selon l'OFSP. (ats/nxp)

Créé: 19.02.2020, 13h42

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.