Les Erythréens manifestent contre l'asile

SuisseUn rassemblement sur la Place fédérale dénonçait vendredi le durcissement de la politique d'accueil des réfugiés érythréens.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Confédération doit annuler le durcissement de sa politique d'asile envers les Erythréens. Environ 1500 Erythréens ont manifesté vendredi sur la Place fédérale et remis une pétition avec plus de 12'000 signatures à l'attention de Simonetta Sommaruga.

La Suisse doit auditionner les migrants selon des critères respectant sa tradition humanitaire et accorder l'asile à tout requérant d'asile érythréen menacé de mauvais traitements dans son pays. La pétition de «L'Action citoyenne pour une politique d'asile digne de la Suisse» qui regroupe des personnes et associations en contact régulier avec des Erythréens l'exige avec effet immédiat et rétroactif.

La ministre en charge de l'asile doit demander au Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM) d'assouplir sa pratique et d'accorder la même protection aux Erythréens que ce qui a été fait jusqu'en 2016. La Confédération a annoncé début avril qu'elle allait réexaminer un tiers des admissions provisoires et envoyé une lettre à 3200 Erythréens concernés par cette mesure qui vise à pousser aux départs.

Pas de renvoi imposé

Chaque cas est examiné individuellement et toutes les personnes qui doivent être protégées le seront, a toutefois promis le SEM. Actuellement, la Suisse ne peut imposer le renvoi d'aucun Erythréen dans son pays d'origine. Le gouvernement érythréen ne montre pas de volonté à accueillir ses ressortissants qui ont fui. Et il n'existe pas d'accord de réadmission.

En août 2017, le Tribunal administratif fédéral avait néanmoins jugé que les déserteurs ne risquaient pas de traitements inhumains. Il en va de même pour les personnes qui se trouvent déjà depuis plusieurs années à l'étranger et qui ont réglé leur situation dans leur Etat d'origine. En février 2017, le même tribunal avait déjà durci les conditions d'octroi de l'asile, estimant que le seul fait d'avoir quitté illégalement leur pays ne suffisait plus.

Selon l'Action citoyenne, le durcissement n'est pas lié à une amélioration de la situation en Erythrée, mais à une pression de plus en plus forte de l'UDC sur le Parlement. Le Conseil fédéral et le SEM doivent continuer à protéger les personnes qui fuient les persécutions d'une des «dictatures les plus brutales de la planète». Les refus d'asile à des Erythréens sont passés de 9,1% en 2016 à 14,6% en 2017, indique l'Action citoyenne. (ats/nxp)

Créé: 18.05.2018, 13h00

Articles en relation

Berne examine le sort de 3200 Erythréens

Suisse La Confédération recontrôle les dossiers de 3200 des 9400 réfugiés érythréens admis à titre provisoire. Certains pourraient être renvoyés. Plus...

Les demandes d'asile déposées en baisse en février

Suisse Comme les mois précédents, ce sont une nouvelle fois les migrants en provenance d'Erythréens qui représentent le plus fort contingent. Plus...

Les Erythréens réclament «la liberté» à Genève

Droits humains Les Erythréens ont appelé Berne à revoir ses relations avec Asmara lors d'une manifestation à Genève vendredi. Plus...

Une pétition est lancée pour défendre le droit d’asile des Erythréens

Asile Editorial Depuis deux ans, Berne a durci sa pratique. Près de 15% des demandes d’asile sont désormais refusées. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 19 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...