Les Etats maintiennent une inégalité entre parents

SuisseL'obligation d'entretien en cas d'indigence ne concerne actuellement que les parents de jeunes en formation.

La proposition du conseiller national Laurent Wehrli (PLR /VD) a été enterrée au Conseil des Etats.

La proposition du conseiller national Laurent Wehrli (PLR /VD) a été enterrée au Conseil des Etats. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'obligation d'entretien en cas d'indigence ne sera pas étendue à tous les parents jusqu'au 25e anniversaire de l'enfant. Le Conseil des Etats a tacitement enterré mardi une motion du National en ce sens, suivant l'avis du Conseil fédéral.

La proposition de Laurent Wehrli (PLR /VD), acceptée par la Chambre du peuple par 118 voix contre 60, voulait supprimer une inégalité entre les parents de jeunes entre 18 ans et 25 ans. L'obligation d'entretien en cas d'indigence ne concerne actuellement que les parents de jeunes en formation. Sa motion aurait étendu l'obligation d'entretien à tous les parents.

Les sénateurs n’ont pas voulu changer le système en vigueur. Ils ne croient pas que l'extension de l'obligation d'entretien permette de réduire la dépendance des jeunes face à l’aide sociale.

La proposition de la motion qui offre une sécurité financière jusqu'à 25 ans est finalement contre-productive. «On diffère le moment où le jeune pourrait être confronté à l'aide sociale et on perd un temps précieux pour le pousser à une véritable autonomie», a déclaré Robert Cramer (Verts/GE) au nom de la commission. (ats/nxp)

Créé: 11.09.2018, 12h56

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.