Des étudiants réalisent une carte mondiale des mouvements de réfugiés

MigrationsQuels ont été les mouvements de population depuis la fin de la guerre froide? Une équipe de l'Université de Zurich a décortiqué les données du HCR

Une capture d'écran de la carte interactive publiée sur le site https://refugeemovements.com.

Une capture d'écran de la carte interactive publiée sur le site https://refugeemovements.com. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Il est beaucoup question de migrants aujourd’hui. Comment ces mouvements se sont-ils développés depuis la fin de la guerre froide? Pour savoir d’où viennent les réfugiés et quelles sont leurs destinations, des étudiants visant un master à l’Institut des sciences politiques de l’Université de Zurich ont décortiqué les données du Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR) depuis 1990.

Ils en tirent une carte interactive (avec des légendes en anglais) retraçant les flux de personnes dans le monde. Ce travail, réalisé sur mandat de la Direction du développement et de la coopération (DDC), permet par exemple de découvrir que 6200 personnes ont obtenu un statut de réfugié en Europe occidentale (sans le sud ni le nord du continent) en 1990, contre 1'28'900 en 2009 et 40'800 en 2013 (soit 1,7% des mouvements de réfugiés enregistrés cette année-là).

«Ces chiffres ne représentent que les personnes acceptées en tant que réfugiés, précise Fabrizio Gilardi, le professeur qui a dirigé les recherches. On n’y trouve pas ceux qui attendent un statut ou les migrants qui ne font pas une telle demande.» Les étudiants ont cherché des informations dans plusieurs bases de données. Celle du HCR leur a paru la plus fiable et la plus complète. Celle, aussi, qui permet le mieux de comparer la situation d’une région à l’autre.

Quoi qu’il en soit, ces statistiques nous replongent dans l’histoire des crises et des guerres. En Europe occidentale, par exemple, les migrants les plus nombreux entre 1993 et 1996 provenaient de Bosnie-Herzégovine. Ces cartes montrent aussi les tendances générales. «Une chose très frappante, c’est le pourcentage de migrants qui restent dans leur région, relève Fabrizio Gilardi. Si on regarde par exemple la Grande Corne de l’Afrique, jusqu’à 80% des personnes ne la quittent pas.»

Quelques hommes et femmes ont aussi quitté nos contrées, essentiellement pour s’installer au Canada et aux Etats-Unis. Des cas «isolés» pour lesquels le professeur n’a pas de réelle explication. L’Amérique du nord, justement, a accueilli 18'300 réfugiés en 2013. Cette année-là, les migrants ont surtout été hébergés en Afrique du nord (140'700), en Afrique centrale (143'500), dans la Grande Corne de l'Afrique (167'900) et dans l'ouest de l'Asie (avec la Péninsule arabique, 1'675'300). «Un autre point intéressant est de voir à quel point l’Amérique latine est peu touchée par ces mouvements.»

Ces dernières années, la Grande Corne de l’Afrique a connu de larges mouvements de population en raison de conflits et de désastres naturels. Les étudiants zurichois proposent un focus sur cette région. Un clic sur l’Erythrée, pays d’où proviennent la majorité de nos demandeurs d’asile. On nous rappelle que cette migration est liée au service national obligatoire et aux conditions économiques. Dernière information: la population de réfugiés érythréens était estimée à 300'000 personnes en 2013, dont 110'000 au Soudan, 83'000 en Ethiopie, 35'000 en Israël et 13'000 en Suisse. (24 heures)

Créé: 03.07.2017, 13h27

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

La caisse maladie demande aux thérapeutes de revoir leurs tarifs à la baisse «pour correspondre aux conditions du marché». Si tel n'est pas le cas, leurs prestations ne seront pas remboursées. Paru le 23 août.
Plus...