Eveline Widmer-Schlumpf veut économiser sur l’aide à l’assurance-maladie

Finances fédéralesLa Confédération doit adopter un nouveau plan d’économie. Dans le viseur: la réduction des subventions fédérales pour les primes maladie

La ministre des finances, Eveline Widmer-Schlumpf.

La ministre des finances, Eveline Widmer-Schlumpf. Image: KEYSTONE

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’exercice est périlleux, mais incontournable en raison de la baisse des recettes de la Confédération. Le Conseil fédéral doit discuter mercredi du prochain plan financier 2017-2019. Avec, à la clé, un nouveau programme d’économies.

La Confédération doit en effet réduire d’un milliard de francs par an ses dépenses! L’armée, l’agriculture, la culture ou encore la formation sont dans le viseur. Mais, selon la NZZ am Sonntag, une nouvelle idée émerge au sein du Département fédéral des finances: tailler dans les subventions fédérales accordées aux cantons pour réduire les primes maladie des assurés modestes. Eveline Widmer-Schlumpf l’aurait déjà présentée au Conseil fédéral, lors des discussions préliminaires.

Une charge qui s'accroît

Instaurée en 1996 pour adoucir le système des primes par tête, la réduction des primes maladie est à la charge des cantons et de la Confédération. Depuis 2008, Berne doit prendre en charge 7,5% du coût brut de l’assurance obligatoire des soins. Et comme ces coûts augmentent, la facture fédérale suit le mouvement. En 2013, cela représentait 2,18 milliards de francs. Cette année, la facture devrait grimper à 2,4 milliards de francs. Dans le même temps, plusieurs cantons ont revu à la baisse leur participation, par mesure d’économie. Eveline Widmer-Schlumpf estime que la Confédération doit faire de même.

Référendum garanti

La ministre des Finances pourra-t-elle obtenir une majorité pour ce projet, qui devrait de toute façon passer devant le parlement? Peu probable. «Cela va à contre-courant des discussions menées en commission pour réduire la charge qui pèse sur les assurés et pour éviter que les cantons ne se désengagent de la réduction des primes», analyse Jean-François Steiert. Et le socialiste fribourgeois de prédire un référendum si le projet venait à se concrétiser.

Créé: 28.06.2015, 21h11

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.