EWS, celle qui a fait tomber le secret bancaire

Fin de parcoursEveline Widmer-Schlumpf restera dans l'histoire comme celle qui a organisé la fin du secret bancaire. Les adeptes étrangers de l'évasion fiscale ne pourront bientôt plus cacher leur fortune en Suisse.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Fin de parcours gouvernemental pour Eveline Widmer-Schlumpf. Après huit ans de pouvoir, la tombeuse de Christoph Blocher a préféré partir la tête haute que risquer un désaveu du Parlement le 9 décembre.

La ministre PBD n'offrira pas à l'UDC la satisfaction de lui rendre la monnaie de sa pièce. Avec le rétrécissement du camp des parlementaires ayant soutenu sa réélection en 2011, la Grisonne de 59 ans a estimé son siège au Conseil fédéral trop fragile.

Adieu les défis fiscaux emblématiques de sa carrière au Département des finances. Là où d'autres se seraient lassés des attaques internationales contre la place financière, la grande argentière avait jusqu'ici toujours parue aiguillonnée par l'adversité.

Cette ténacité était nécessaire car faute d'avoir elle-même siégé sous la Coupole, la conseillère fédérale a souvent peiné à vendre ses dossiers au Parlement et à y construire des majorités. Elle l'a payé par des échecs aussi cuisants que le rejet de la «lex USA» qui devait tirer un trait sur le conflit fiscal avec les Etats-Unis.

Fin du secret bancaire

Eveline Widmer-Schlumpf restera néanmoins dans l'histoire comme celle qui a organisé l'enterrement du secret bancaire. Les adeptes étrangers de l'évasion fiscale ne pourront bientôt plus cacher leur fortune en Suisse.

Si la droite dure lui en voudra toujours d'avoir plié face aux pressions étrangères, même les banquiers ont fini par souhaiter le passage à l'échange automatique d'informations pour éviter une mise au ban de la Suisse.

Par souci de justice, la grande argentière n'a jamais caché son désir de transparence pour les Helvètes aussi, mais elle s'est heurtée à un mur interne. L'avenir dira si le peuple veut cimenter le secret bancaire comme le souhaite une initiative populaire de la droite.

Bête noire de l'UDC

Son ancien parti ne lui a jamais pardonné d'avoir accepté son parachutage au Conseil fédéral à la place de Christoph Blocher en 2007. Figure de proue du petit PBD issu de son exclusion de l'UDC, la conseillère fédérale a pourtant tenu une ligne bourgeoise.

Eveline Widmer-Schlumpf a défendu bec et ongles les forfaits fiscaux, combattu l'impôt fédéral sur les successions et défendu avec fermeté une rigueur budgétaire et des mesures d'économies. La droite a juste dû la rappeler à l'ordre sur la réforme de la fiscalité des entreprises où elle voulait d'abord limiter les largesses fiscales aux entreprises.

Elle a marqué des points auprès de la gauche en se ralliant en 2011 à la sortie du nucléaire. Mais son projet de fiscalité écologique pour accompagner la transition énergétique a fait un flop en consultation ce printemps. La cheffe des finances n'a pas non plus réussi à faire des miracles pour décharger les familles ou éliminer l'inégalité fiscale entre époux et concubins.

Fille de l'ancien conseiller fédéral Leon Schlumpf, la juriste est pourtant favorable à une meilleure conciliation du travail et de la famille. Elle n'a d'ailleurs pas interrompu sa carrière pour élever ses trois enfants. Peu encline à jouer la star devant la caméra, la ministre préfère laisser la vedette à ses dossiers qu'elle présente à toute allure et en allemand, n'étant pas très à l'aise en français.

Pas de gant

Son personnel sait qu'il ne faut pas se fier à sa silhouette fragile. Lorsque sa réputation est en jeu, elle n'hésite pas à trancher dans le vif, quitte à décapiter l'Administration fédérale des contributions après un scandale informatique retentissant.

D'abord trois ans à la tête du Département de justice et police, Eveline Widmer-Schlumpf y avait déjà fait rouler des têtes, notamment à l'Office fédéral des migrations dont elle a sacrifié le chef dans une grande réforme. Mais elle avait aussi abandonné ce dicastère ingrat à la première occasion pour revenir en 2010 à ses amours d'ancienne cheffe des finances grisonnes.

Son bilan devant le peuple n'en a été que meilleur. Impuissante à barrer la route à l'initiative contre la construction des minarets et à celle pour l'imprescriptibilité des actes pédophiles, elle n'a jamais perdu en votations fédérales en tant que grande argentière. (ats/nxp)

Créé: 28.10.2015, 17h19

Articles en relation

Eveline Widmer-Schlumpf ne se représentera pas

Conseil fédéral La conseillère fédérale a annoncé qu'elle ne se représenterait pas à la réélection au Conseil fédéral au début décembre, quittant le gouvernement après huit années. Plus...

Une rente d'un peu plus de 200'000 francs

Eveline Widmer-Schlumpf La conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf touchera la moitié de son salaire actuel dès qu'elle quittera le gouvernement. Plus...

Qui va briguer le 2e siège UDC au Conseil fédéral?

Ronde des candidats Alors que tout le monde politique est suspendu à la décision d'Eveline Widmer-Schlumpf sur son départ du Conseil fédéral, voici les principaux papables UDC à sa succession. Plus...

Le départ d'Eveline Widmer-Schlumpf imminent?

Conseil fédéral Les médias alémaniques anticipent le sort de la conseillère fédérale, dont le départ ne fait guère de doutes à leurs yeux. Plus...

La décision de Widmer-Schlumpf très attendue

Conseil fédéral En attendant la décision de la conseillère fédérale de se représenter ou pas, la question occupe les esprits des partis. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 19 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...