Un ex-banquier de Morgan Stanley ira en prison

SuisseLe Tribunal pénal fédéral a condamné un ex- collaborateur de la banque Morgan Stanley pour blanchiment qualifié.

Le verdict peut encore faire l'objet d'un recours devant la Cour d'appel du Tribunal pénal fédéral à Bellinzone.

Le verdict peut encore faire l'objet d'un recours devant la Cour d'appel du Tribunal pénal fédéral à Bellinzone. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un ancien collaborateur de la banque Morgan Stanley a écopé d'une peine de 30 mois, dont la moitié ferme, devant le Tribunal pénal fédéral. Cet homme âgé de 52 ans a été convaincu de blanchiment qualifié.

En revanche, ce double national germano-grec a été libéré de l'accusation de gestion déloyale qualifiée. Les 348 jours passés en détention préventive sont déduits de l'exécution de la peine.

Outre la privation de liberté, la Cour des affaires pénales a infligé une peine pécuniaire de 250 jours-amende à 1000 francs avec sursis. Des avoirs s'élevant à 2 millions de francs ont été confisqués. Enfin, l'ex-banquier doit payer à la Confédération une créance compensatoire d'un demi-million de francs, ainsi que les frais de la cause qui s'élèvent à 200'000 francs.

Le Ministère public de la Confédération (MPC) reprochait à l'accusé d'avoir déposé dès 1999 et durant treize ans quelque 50 millions de francs sur des comptes de la banque Morgan Stanley. L'argent provenait de l'ancien ministre grec de la défense Apostolos-Athaniasios Tsochatzopoulos et un cousin de ce dernier avait servi de prête-nom.

Contrat d'armement

Une peine de 34 mois avec sursis partiel et une peine pécuniaire de 600 jours-amende à 400 francs avec sursis avaient été requises. L'avocat demandait au contraire que son client soit libéré de l'accusation du chef de blanchiment qualifié. Il estimait que le comportement criminel fondant ce grief n'était pas établi.

Les fonds litigieux découlaient de la conclusion d'un contrat d'armement avec la Russie par Apostolos-Athaniasios Tsochatzopoulos. L'ancien ministre a été condamné à 20 ans de détention en Grèce, aux côtés de plusieurs autres accusés.

La condamnation de l'ancien collaborateur de Morgan Stanley n'est pas définitive. Un recours peut être déposé devant la Cour d'appel du Tribunal pénal fédéral à Bellinzone. (arrêt SK.2018.73 du 8 octobre 2019) (ats/nxp)

Créé: 15.10.2019, 11h56

Articles en relation

Procès de l'ex-banquier: du sursis partiel réclamé

Bellinzone Le Tribunal pénal fédéral essaie de démêler les circonstances dans le dossier de l'ex-banquier de Morgan Stanley accusé d'avoir blanchi des pots-de-vin. Plus...

Ex-banquier de Morgan Stanley devant la Cour

Justice Un ancien banquier de Morgan Stanley, accusé d'avoir blanchi des pots-de-vin pour l'ancien ministre grec de la Défense, comparaît devant le Tribunal pénal fédéral. Plus...

Un ex-banquier de Morgan Stanley bientôt jugé

Suisse Le Ministère public de la Confédération accuse l'ancien employé de Morgan Stanley d'avoir blanchi des pots-de-vin pour l'ancien ministre grec de la Défense Akis Tsochatzopoulos. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.