Passer au contenu principal

«Excellente discussion» entre Berset et Trump

Le président de la Confédération s'est félicité de son entretien avec son homologue américain à Davos, rappelant au passage les liens étroits qui unissent les deux pays.

Dernier salut de Donald Trump avant d'entrer dans son avion Air Force One à Zurich pour s'envoler en direction de Washington. (Vendredi 26 janvier 2018)
Dernier salut de Donald Trump avant d'entrer dans son avion Air Force One à Zurich pour s'envoler en direction de Washington. (Vendredi 26 janvier 2018)
Keystone
Donald Trump ne s'est pas attardé à Davos. Il a quitté la station à bord  de Marine One, l'hélicoptère présidentiel pour se rendre à l'aéroport de Zurich où l'attend  Air Force One. (Vendredi 26 janvier 2018)
Donald Trump ne s'est pas attardé à Davos. Il a quitté la station à bord de Marine One, l'hélicoptère présidentiel pour se rendre à l'aéroport de Zurich où l'attend Air Force One. (Vendredi 26 janvier 2018)
AFP
Un Boeing 737 de l'US-Airforce a amené le 11 janvier à Zurich une première équipe en prévision de la venue de Donald Trump. (17 janvier 2017)
Un Boeing 737 de l'US-Airforce a amené le 11 janvier à Zurich une première équipe en prévision de la venue de Donald Trump. (17 janvier 2017)
Keystone
1 / 66

Le président de la Confédération Alain Berset a affiché sa satisfaction à l'issue de sa rencontre avec Donald Trump vendredi à Davos (GR), en marge du WEF. Le conseiller fédéral a souligné «l'excellente discussion» avec le président américain.

«La discussion a été très ouverte avec beaucoup de questions», a relevé Alain Berset devant les médias juste après la rencontre qui a duré environ 40 minutes. «Nous avons pu approfondir tous les dossiers bilatéraux», a ajouté le président de la Confédération.

M. Berset a parlé d'un échange «très productif, très concret et assez informel». «Nous avons évoqué les défis auxquels font face nos économies», a-t-il déclaré, citant la numérisation, ainsi que le changement climatique «qui affecte particulièrement la Suisse».

Liens étroits

Les questions fiscales ont aussi été abordées. «Nous souhaitons pouvoir tourner la page et régler définitivement la question», a relevé le Fribourgeois.

Le président de la Confédération a souligné les liens économiques très étroits qui existent entre les deux pays. La Suisse est le 6e investisseur direct aux Etats-Unis, devant la France ou l'Allemagne, a-t-il fait remarquer.

Les grands dossiers internationaux comme l'Iran ou la Corée du Nord ont également été évoqués. Le président de la Confédération a rappelé le rôle très important de la Genève internationale pour soutenir la paix dans le monde. Donald Trump a lui fait part de sa curiosité quant à la relation qu'entretient la Suisse avec l'Union européenne (UE), a précisé Alain Berset.

«La Suisse et les Etats-Unis sont parmi les pays les plus innovants du monde. Nous sommes prêts à renforcer cette excellente amitié», a résumé le conseiller fédéral sur Twitter.

Trump a «enrichi la Suisse»

«C'est un grand honneur d'être ici à Davos», a de son côté affirmé le milliardaire américain au début de la rencontre, en exprimant son «énorme respect» pour la Suisse. Les Suisses ont tellement investi sur le marché américain que la Confédération a fortement profité de l'envolée de 50% des marchés boursiers, a ajouté Donald Trump. «J'ai rendu les Suisses encore plus riches», a-t-il lancé.

Alain Berset était accompagné par le ministre de l'économie Johann Schneider-Ammann et celui des affaires étrangères Ignazio Cassis. Le Tessinois a notamment pu s'entretenir avec le chef de la diplomatie américaine Rex Tillerson. Cette rencontre s'est déroulée peu avant le discours tant attendu de Donald Trump devant le Forum économique mondial (WEF).

Show Trump

Le président américain est arrivé tambour battant jeudi à Davos. Le gratin de l'économie et de la finance mondiales se demandait quel visage allait lui montrer l'imprévisible président américain.

Le show Trump s'est poursuivi vendredi. Grands patrons et responsables politiques en tous genres se pressaient à nouveau pour le photographier avec leur téléphone dans les travées du centre des congrès du WEF.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.