Passer au contenu principal

L’ex-espion Jacques Pitteloud sert désormais la Suisse aux USA

Le Valaisan a pris ses fonctions d’ambassadeur à Washington au début du mois. Il nous avait reçus avant son départ.

Jacques Pitteloud, 57 ans, nouvel ambassadeur de Suisse à Washington. Il est entré très tôt au service de la Confédération, d’abord aux Affaires étrangères puis à la Défense. «Le cours d’état-major général m’a permis de me faire taper sur les doigts pendant huit semaines pour corriger mon aspect chaotique. J’ai détesté ça mais ça m’a beaucoup amené.»
Jacques Pitteloud, 57 ans, nouvel ambassadeur de Suisse à Washington. Il est entré très tôt au service de la Confédération, d’abord aux Affaires étrangères puis à la Défense. «Le cours d’état-major général m’a permis de me faire taper sur les doigts pendant huit semaines pour corriger mon aspect chaotique. J’ai détesté ça mais ça m’a beaucoup amené.»
YVAIN GENEVAY

LinkUne cérémonie avec Donald Trump. Jacques Pitteloud pourra ajouter une photo à son album de souvenirs déjà bien rempli. Il sera officiellement accrédité ce lundi par Washington comme ambassadeur de Suisse aux États-Unis, après avoir pris ses marques dans la résidence helvétique au début du mois.

En nommant ce passionné de photos d’oiseaux aux États-Unis, le Conseil fédéral a choisi un profil plutôt atypique. Entier, passionné, intarissable et franc du collier: Jacques Pitteloud l’est suffisamment pour avoir connu dans sa carrière de diplomate fidèle à son pays quelques épisodes tourmentés. Mais n’en parlons pas (tout de suite), il déteste ostensiblement qu’on le résume à cela.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.